LA COULEUR DE LA VICTOIRE

Titre : La couleur de la victoire
Scénario : Anna Waterhouse et Joe Shrapnel
Réalisateur : Stephen Hopkins
Acteurs principaux : Stephan James, Jason Sudeikis, Eli Goree, Shanice Banton, Carice Van Houten, Jérémy Irons, William Hurt, David Kross
Date de sortie française : 27 juillet 2016

Synopsis : Dans les années 30, Jesse Owens, jeune afro-américain issu du milieu populaire, se prépare à concourir aux Jeux d’été de 1936 à Berlin. Cependant, alors qu’Owens lutte dans sa vie personnelle contre le racisme ambiant, les États-Unis ne sont pas encore certains de participer à ces Jeux, organisés en Allemagne nazie. Le débat est vif entre le président du Comité Olympique Jeremiah Mahoney et le grand industriel Avery Brundage. Pourtant, la détermination de Jesse à se lancer dans la compétition est intacte…

Note 4.0

Jesse, voilà une façon unique de frapper fort.

Biopic sur la légende Jesse Owens, quadruple médaille d’or à Berlin en 1936 sous le regard effaré d’Hitler et de ses sbires.

On est bien évidemment tout de suite en empathie avec ce jeune homme décidé à sortir les siens de leurs conditions difficiles. Sprinter hors norme, très vite repéré par le coach Larry Snyder, Owens deviendra un formidable symbole pour humilier l’Allemagne nazie lors de ces jeux. Les scènes de courses, les rapports entre Jesse et Larry, le bras de fer entre les membres du comité Olympique Américain pour boycotter ou non Berlin, les tensions internationales de l’époque sont autant de scènes qui suscitent l’intérêt. Les grincheux trouveront à redire concernant l’histoire d’amour de Jesse et Ruth (un peu mièvre), d’autres critiqueront une mise en scène classique (ce qui est vrai). On pourra aussi regretter qu’Hopkins n’approfondisse pas assez certains passages (l’insupportable ségrégation raciale et la monstrueuse idéologie nazie), N’empêche, porté par ses deux principaux comédiens, Stephan James et Jason Sudeikis, « La couleur de la victoire » tient solidement la route (la piste) et possède assez d’atout pour une médaille.

Un destin extraordinaire, pour un très bon film. A voir par les temps qui courent, histoire aussi de se mettre en jambes en attendant les JO de Rio.

À voir 3.5 4.0