Divergences 001

Titre : Divergences 001
Anthologiste : Alain Grousset
Auteurs/Nouvelles : Pierre Pelot (« Après le déluge »), Jean-Marc Ligny (« Exode »), Fabrice Colin (« Le serpent qui changea le monde »), Michel Pagel (« Le petit coup d’épée de Maurevert »), Johan Héliot (« Pax Bonapartia »), Laurent Genefort (« L’affaire Marie Curie »), Xavier Mauméjean (« Reich Zone »), Roland C. Wagner (« De la part de Staline »), Paul J. McAuley (« Une histoire très britannique »)
Éditeur : Flammarion
Date de publication : 2008

Synopsis : Et si Noé n’avait pas été le seul homme à survivre au Déluge ? Et si Hitler avait gagné la Seconde guerre mondiale ? Autant de questions qui nous montrent que l’Histoire n’est pas figée, qu’il suffit d’un moment, d’une divergence, pour changer le cours du Temps. Neuf grands auteurs de science-fiction ont accepté, l’instant d’une nouvelle, de devenir les maîtres du Temps. Ukronie : quand l’histoire se raconte autrement…

Note 3.5

Napoléon Bonaparte, empereur des Amériques, fêta ses soixante-dix ans en 1839. Pour beaucoup, ç’aurait été le couronnement d’une carrière d’exception, d’un destin digne des plus grands : Alexandre, César ou Charlemagne. Mais Napoléon ne voulait pas être l’égal d’un de ces trois là. Il voulait être plus, beaucoup plus, et laisser dans l’Histoire un souvenir qui éclipse le leur à jamais. Il finit par y parvenir en conquérant le monde, comme chacun le sait. (J. Héliot, Pax Bonapartia)

 

Avec « Divergences 001 », Alain Grousset se lance dans une anthologie consacrée aux uchronies, terme désignant un récit dans lequel l’auteur façonne une autre Histoire que celle que nous connaissons en en modifiant un événement capital. Que serait donc devenu le monde si Cléopâtre n’était pas morte en 31 avant JC mais avait triomphé d’Octave-Auguste ? Si Napoléon n’avait pas connu l’exil et était parvenu à conquérir le monde ? Si la Première Guerre mondiale ne s’était pas achevée en 1918 ? Neuf auteurs se sont essayés à cet exercice périlleux mais au combien fascinant : huit français jouissant d’une certaine renommée dans le monde des littératures de l’imaginaire tels Michel Pagel, Xavier Mauméjean ou encore Laurent Genefort, et un anglo-saxon, Paul J. McAuley, dont le récit est le seul à ne pas être inédit. Chaque nouvelle opte évidemment pour un point de divergence et une époque différents, de la Préhistoire au XXe siècle en passant par les guerres napoléoniennes. Le tout est classé par ordre chronologique et se révèle finalement assez éloigné de l’étiquette « roman jeunesse » attribué à l’ouvrage et qui me semble plutôt incongrue.

Comme dans toute anthologie, certains textes se révèlent plus marquants que d’autres. Johan Héliot réussit ainsi parfaitement son coup avec « Pax Bonapartia », nouvelle mettant en scène deux soldats américains au service d’un Napoléon devenu tyran à l’échelle du monde. Les deux textes consacrés à la Seconde Guerre mondiale sont également intéressants, qu’il s’agisse de « Reich Zone » dans lequel Xavier Mauméjean met en scène l’industrie du cinéma américain sous la dictature nazie, ou de « De la part de Staline » dans lequel feu Roland C. Wagner relate l’inconsciente expédition de trois adolescents dans un monde où la France, et non l’Allemagne, se retrouve coupée en deux. Enfin, Jean-Marc Ligny signe avec « Exode » une nouvelle originale située à l’époque de la Préhistoire et mettant en scène la rencontre des homo sapiens et des néandertaliens. L’ouvrage propose également, outre une préface d’Alain Grousset, une postface signée Eric Henriet, l’un des plus grands spécialistes de l’uchronie en France, qui nous propose de revenir sur l’histoire de ce genre littéraire qui séduit aujourd’hui de plus en plus d’auteurs et de lecteurs.

 

Une bonne anthologie qui a le mérite de mettre en lumière ce courant littéraire passionnant qu’est l’uchronie et de présenter des textes inédits d’auteurs chevronnés. A noter qu’à ce « Divergences 001 » aurait du suivre un « Divergences 002 » consacré cette fois non plus à des uchronies basées sur des événements historiques mais plutôt sur des sujets tels que l’absence technologique, l’arrivée d’une catastrophe naturelle… Un projet qui semble cela dit avoir été abandonné…

Critique réalisée dans le cadre du Challenge Francofou 3

Challenge Francofou 3