Macbeth

Titre : Macbeth
Œuvre originale : « Macbeth » de William Shakespeare
Réalisateur : Justin Kurzel
Acteurs : Michael Fassbender, Marion Cotillard, David Thewlis, Paddy Considine, Jack Reynor, Sean Harris
Date de sortie : 18 novembre 2015

Synopsis : 11ème siècle : Ecosse. Macbeth, chef des armées, sort victorieux de la guerre qui fait rage dans tout le pays. Sur son chemin, trois sorcières lui prédisent qu’il deviendra roi. Comme envoûtés par la prophétie, Macbeth et son épouse montent alors un plan machiavélique pour régner sur le trône, jusqu’à en perdre la raison.

Note 4.5
 
Coup de coeur

All hail, Macbeth ! Haill to thee, thane of Glamis, thane of Cawdor. All hail Macbeth that shalt be king hereafter

 

S’il y a un film que je ne comptais certainement pas louper en cette fin d’année 2015, c’est bien l’adaptation par Justin Kurzel d’une des plus célèbres tragédies de William Shakespeare : « Macbeth ». Et le résultat est plus qu’à la hauteur de mes attentes. Michael Fassbender y interprète le fameux roi picte Macbeth, personnage fictif fortement inspiré d’une figure historique qui aurait effectivement régné en Écosse aux alentours du XIe siècle. Guerrier redoutable, Macbeth remporte au début de l’histoire une victoire décisive contre une armée rebelle, préservant ainsi le trône de son roi, Duncan, dont il est aussi le cousin. Mais au terme de la bataille trois mystérieuses femmes émergent de la brume et lui révèlent son destin : il sera roi à son tour puis c’est à la descendance de son plus proche compagnon d’arme, Banquo, que reviendra la couronne. Décidé dans un premier temps à ne pas forcer le destin, Macbeth est vite convaincu par son épouse de la nécessité de passer à l’action au plus vite et de se débarrasser de Duncan dont les sorcières l’ont désigné comme successeur. Après la réussite de leur entreprise, le couple ne tarde pas à sombrer peu à peu dans la folie, rongé par le souvenir de ce premier meurtre qui en appellera ensuite bien d’autres.

Macbeth scène 1

Si vous avez la chance d’avoir une salle de cinéma projetant le film à proximité de chez vous (nous avons pour notre part eu bien du mal à trouver une séance), inutile de vous dire que « Macbeth » est à voir absolument en VOST afin de pouvoir pleinement apprécier la beauté et la musicalité de la langue de Shakespeare qu’on retrouve ici presque à la virgule près. D’ailleurs, si le film est un régal pour les oreilles, il l’est aussi pour les yeux tant les paysages de cette Écosse primitive balayée par des vents violents et recouverte de forêts foisonnantes font forte impression. Le plus gros atout du film reste cela dit son casting : Michael Fassbender y campe un Macbeth remarquable, aussi à l’aise lors des scènes de batailles que lors de scènes plus intimistes au cours desquelles le personnage laisse entrevoir la folie qui le ronge. Marion Cotillard est elle aussi parfaite en Lady Macbeth : froide et ambitieuse mais aussi lucide et touchante. Rien à redire non plus du côté des seconds rôles : tous sont impeccables. Un mot, pour finir, sur les scènes de bataille qui, bien que moins nombreuses que je m’y attendais, sont toutes saisissantes malgré une utilisation parfois mal dosée des ralentis (notamment lors du premier affrontement).

Macbeth scène 2

En s’attaquant à une œuvre aussi majeure de la littérature anglaise, Justin Kurzel prenait un gros risque mais c’est haut-la-main qu’il remporte son défi. Les textes, la photographie, les acteurs (Fassbender et Cotillard en tête) : tout a été soigneusement étudié et peaufiné afin de faire passer au spectateur un grand moment de cinéma au terme duquel il éprouvera très certainement l’envie de se plonger (ou replonger) dans l’œuvre originale de Shakespeare. Chapeau !

À voir 3.5 4.0