Légendes de la garde tome 2

Titre : Hiver 1152
Série : Légendes de la Garde
Scénariste : David Petersen
Dessinateur : David Petersen
Éditeur : Gallimard
Date de publication : 2011

Synopsis : En ce rude hiver 1152, la Garde doit faire face aux pénuries qui menacent l’existence des souris. Saxon, Kenzie et Lieam, trois gardes parmi les meilleurs, partent à travers les territoires recouverts de neige. Mené par le vieux Celanawe, ils font office de diplomates et tentent d’améliorer les relations entre les différentes cités et la Garde. Mais cet hiver-là pourrait bien être fatal à certains gardes.

Note 4.0

« Sombre et morne est le ciel d’hiver
Et les prés verts se font sévères
Maigres réserves et nuits profondes
Figent du temps la triste ronde.
Vignes fanées ploient sous le givre
Est-ce pour nous la fin du vivre ?
Ce n’est qu’une saison qui passe ;
Qui n’y est prêt, grand mal lui fasse. »
Poème du scribe Roibin, hiver 1152

 

Après un premier tome alléchant dans lequel il posait les bases d’un univers de fantasy classique mais néanmoins prometteur, David Petersen poursuit son récit des aventures de la Garde, unité d’élite chargée de servir et protéger ses compatriotes. Des compatriotes particulièrement vulnérables puisqu‘il s’agit en fait de petites souris vivant dans des villes et villages construits en milieu hostile, souvent en pleine forêt ou le long des côtes. Entre les autres animaux sauvages peuplant la région, les conditions climatiques difficiles et les conflits internes qui agitent les rangs de la Garde : nos héros ont fort à faire pour défendre leurs camarades. L’action se situe quelques mois seulement après les péripéties relatées dans le premier tome qui avait vu échouer l’attaque lancée par des rebelles contre la citadelle de la Garde, Lochhaven, où se situe cette fois une grande partie de l’action. On y retrouve les protagonistes du précédent volume qui se voient cette fois confier deux missions en une. La première : convoquer les chefs des différentes villes-souris à un sommet présidé par Gwendolyn, la matriarche de la Garde. La seconde : assurer le ravitaillement de Lockhaven en nourriture mais aussi et surtout en remèdes, le stock de la cité ayant été mis à mal par la bataille opposant la Garde aux troupes soulevées par le traître Minuit.

Légendes de la garde toe 2 planche 1

On retrouve dans ce second tome les mêmes qualités que dans le précédent. Les graphismes sont soignés, l’intrigue relativement simple mais bien ficelée et les « à-côtés » au récit (cartes, extraits de poèmes ou de textes officiels, précisions concernant les différents métiers exercés dans telle ou telle ville…) ajoutent à la richesse de l’univers et donc à l’immersion du lecteur. L’auteur revient également à plusieurs reprises sur la guerre ayant opposé les souris aux furets, un conflit dont il avait déjà été fait mention dans le précédent tome et sur lequel on a l’occasion d’en apprendre un peu plus, notamment par le biais de la sombre et inquiétante ville souterraine de Darkheather. Les quelques aperçus d’autres villes-souris comme celle de Sprucetuck sont aussi appréciables même si ceux-ci se révèlent finalement un peu trop rapides pour qu’on puisse se faire une véritable idée des lieux et de ses spécificités. Pour ce qui est des personnages, on retrouve avec plaisir notre trio principal (Saxon, Kenzie, Lieam) même si certains d’entre eux se révèlent un peu moins attachants que dans le premier volume. Les personnages secondaires sont pour leur part trop peu développés pour qu’on puisse vraiment se faire une idée de leur personnalité, à l’exception peut-être de Celanawe, héros légendaire connu sous le nom de la « Hache-noire » et auquel un autre album a d’ailleurs été consacré.

Légendes de la garde tome 2 planche 2

Ce deuxième tome des « Légendes de la Garde » se lit avec autant de plaisir que le premier et étoffe encore davantage l’univers élaboré par David Petersen qui parvient cette fois encore à nous proposer des scènes particulièrement épiques, et ce malgré le fait qu’elles impliquent de minuscules mais ingénieuses petites souris. A découvrir.

Voir aussi : Tome 1 ; La Hache noire ; Baldwin le brave et autres contes

Autres critiques : Chauncey (Le joyeux monde de Chauncey) ; Livrement ; Lully (Lully fabule)