Utopiales 2015 anthologie

Titre : Utopiales 2015
Auteurs : Alain Damasio (« Les yeux en face des trous ») ; Aliette de Bodard (« Immersion ») ; Jérôme Noirez (« Welcome Home ») ; Philippe Curval (« Un demi bien tiré ») ; Joël Champetier (« Dieu, un, zéro ») ; Daryl Gregory (« Les aventures de Rocket Boy ne s’arrêtent jamais ») ; Jean-Laurent del Socorro (« Le vert est éternel ») ; Charlotte Bousquet (« Coyote Creek ») ; Stéphane Przybylski (« Intelligence extraterrestre ») ; Laurent Queyssi (« Pont-des-Sables ») ; Fabien Clavel (« Versus ») ; Robert Silverberg (« Smithers et les fantômes du Thar ») ; Mike Carey (« Visage »)
Éditeur : ActuSF
Date de publication : 2015 (novembre)

Synopsis : Construite autour de la thématique « Réalité », cette anthologie officielle des Utopiales, septième du nom chez Actusf, va vous entraîner dans des jungles mystérieuses avec Fabien Clavel, sur un monde aux mœurs singulières avec M. R. Carey ou encore à la rencontre d’êtres venus d’ailleurs avec Laurent Queyssi… Vous y croiserez également d’anciens pilotes communistes qui ont vu des OVNI pendant la Deuxième Guerre mondiale, des petits robots fugueurs, de vieux copains de bistrot aux paris un peu fous et alcoolisés et des maisons en réalité virtuelle à l’intérieur desquelles tout est possible… Sans oublier Alain Damasio qui nous offre une belle avant-première avec le premier chapitre inédit de son futur roman, Fusion. Êtes-vous sûr de votre réalité ? Sont-ils vivants et nous morts ? Treize nouvelles pour douter de tout…

Note 3.5

Nous étions liés par une forte insubordination à la morale et aux principes, traquions les idées reçues, daubions sur le tragique de l’espèce humaine. Aucun sentiment ne trouvait grâce à nos yeux. L’amour fou nous semblait aussi ridicule que la haine, l’optimisme béat aussi sot que l’amertume ricanante, la philosophie pas moins rassurante que l’analphabétisme. Solidement ancrés dans le culte de l’absurdité, l’illogisme, l’incohérence, la contradiction, l’acte gratuit, nos procédions en incendiaires vis-à-vis des catégories constituées, de la gastronomie au show-business en passant par la poésie, la politique et l’art militaire. (Philip Curval, Un demi bien tiré)

 

Comme tous les ans se tenait fin octobre à Nantes le festival de science-fiction des Utopiales, événement qui a, comme chaque année là aussi, donné lieu à une anthologie officielle réunissant les nouvelles de quelques uns des nombreux auteurs invités. Au programme pour nous parler du vaste thème des « réalités » : Alain Damasio, Robert Silverberg, Daryl Gregory, Fabien Clavel, Charlotte Bousquet ou encore Mike Carey. L’ouvrage se révèle sans surprise de bonne facture, et ce d’autant plus que la grande majorité des nouvelles inscrites au sommaire sont inédites. On pourrait toutefois regretter la gestion un peu maladroite de l’enchaînement des textes car laisser à Alain Damasio le soin d’ouvrir le recueil fait courir le risque de voir les nouvelles suivantes souffrir de la comparaison. Et c’est effectivement ce qui ne manque pas de se passer. La nouvelle de Damasio n’en est pourtant pas vraiment une puisqu’il s’agit en fait des soixante-dix premières pages de son prochain roman, « Fusion », que le lecteur a donc l’occasion de découvrir en avant-première. Dès les premières lignes on retrouve la patte clairement identifiable de l’auteur de « La Zone du dehors » et de « La Horde du Contrevent » dont le soin porté à la qualité et à la musicalité de l’écriture est encore une fois stupéfiant. On y découvre le quotidien de deux amis tenants un café dans une ville au contexte géographique et politique tout juste esquissé et dont la vie va se retrouver bouleversée après qu’ils se soient injectés une substance permettant de revivre le souvenir d’autres personnes. Génial et frustrant.

Au nombre des bonnes surprises on peut également citer « Versus » de Fabien Clavel qui signe une nouvelle originale mettant en scène une patrouille débarquée sur une planète où pousse une flore aux curieuses propriétés. Un texte très rythmé et qui communique sans mal aux lecteurs l’angoisse montante des membres constituant l’expédition dont on suit les échanges radios de plus en plus paniqués. Robert Silverberg tire lui aussi son épingle du jeu avec « Smithers et les fantômes du Thar » qui nous plonge dans l’Inde du XIXe siècle aux côtés d’un groupe d’entrepreneurs anglais cherchant à étendre le réseau de chemin de fer du pays et qui vont finir par céder aux sirènes d’une étrange civilisation inconnue. Bonne surprise également pour « Le vert est éternel » de Jean-Laurent Del Socorro qui propose ici une sorte d’épilogue à son « Royaume de vent et de colères ». On y retrouve le capitaine de la compagnie du Chariot qui se remémore le siège d’Amiens au cours duquel lui et ses mercenaires se sont battus au service d’Henri IV contre les Espagnols. Mike Carey signe lui aussi une nouvelle intéressante (« Visage ») mettant en scène un juge chargé de trancher un différent concernant une coutume locale pour le moins étrange. Original, même si le final est peut-être un peu trop abrupte. Pari réussi, enfin, pour Daryl Gregory (« Les aventures de Rocket Boy ne s’arrêtent jamais ») et Laurent Queyssi (« Pont-des-Sables ») dont les textes se font échos et qui reviennent tous deux de façon touchante sur les cicatrices laissées chez leur personnage par un drame d’enfance.

 

Une anthologie de qualité qui donne notamment l’opportunité d’obtenir un aperçu du prochain roman d’Alain Damasio tout en découvrant des textes inédits de grands auteurs étrangers. Si toutes les nouvelles ne se valent évidemment pas, la majorité d’entre elles restent de très bonne facture aussi est-ce avec grand plaisir qu’on arpente chacune des réalités nées de la plume de ces treize inventifs auteurs.

Voir aussi : Utopiales 2014

Autres critiques : Blackwolf (Blog-O-livre) ; Mariejuliet (Les lectures de Mariejuliet) ; Nébal (Welcome to Nebalia) ; Xapur (Les lectures de Xapur)

Critique réalisée dans le cadre du Challenge Francofou 3

Challenge Francofou 3