Un parfum d'herbe coupée

Titre : Un parfum d’herbe coupée
Auteur : Nicolas Delesalle
Éditeur : Préludes Editions
Date de publication : 7 janvier 2015

Synopsis : Le jour où mon père a débarqué avec son sourire conquérant et la GTS, j’ai fait la gueule. Mais j’ai ravalé ma grimace comme on cache à ses parents l’odeur de sa première clope. J’ai dit “ouais”, j’ai dit “super”, la mort dans l’âme, même si j’avais compris que la GTS pour la GTX, c’était déjà le sixième grand renoncement, après la petite souris, les cloches de Pâques, le père Noël, Mathilde, la plus jolie fille de la maternelle, et ma carrière de footballeur professionnel. » Par petites touches qui sont autant d’instantanés de vie, Kolia convoque les figures, les mots, les paysages qui ont compté : la route des vacances, les filles, Totor le paysan aux cèpes et la maison de famille, des livres, quelques sauterelles, Raspoutine le berger allemand…

Note 4.0

Je ne dormais jamais avant cinq heures du matin, ça me donnait un genre, je me prenais pour les mecs qui écrivaient les livres que je lisais.

Ces instantanés de vie tour à tour drôles ou touchants sont une des bien belles surprises de mon été. Avec une jolie plume, Nicolas Delesalle (par ailleurs journaliste) se dévoile, parle d’enfance, d’adolescence, des moments qui nous font grandir, changer, devenir l’adulte que nous sommes. Ces souvenirs sont autant d’échos aux nôtres : les joies, les peines, les questionnements, les humiliations, les premières palpitations amoureuses, etc… Constamment sur le fil de l’émotion, de l’humour, de la poésie, le livre de Nicolas Delesalle va droit au cœur. Il m’a en tout cas profondément touché.

« Un parfum d’herbe coupée » : un joli titre pour un très beau livre.