Le Petit Prince

Titre : Le Petit Prince
Scénariste : Mark Osborne
Acteurs : Clara Poincaré ; Andrea Santamaria ; André Dussollier ; Florence Foresti ; Guillaume Gallienne ; Marion Cotillard ; Vincent Cassel ; Laurent Lafitte ; Vincent Lindon ;Guillaume Canet
Date de sortie : juillet 2015

Synopsis : Une petite fille rencontre l’« aviateur » et découvre l’histoire du Petit Prince.

Note 4.0
 
Coup de coeur

Il était une fois un Petit Prince qui habitait une planète à peine plus grande que lui…

 

Rares sont ceux aujourd’hui qui n’ont jamais lu ou ne serait-ce qu’entendu parler du « Petit Prince », célèbre livre d’Antoine de Saint-Exupéry paru en 1943 et faisant aujourd’hui figure de classique de la littérature jeunesse. Difficile dans ces circonstances de proposer une adaptation cinématographique à même de combler les attentes de tous les fans du livre, enfants comme adultes. C’est Mark Osborne qui a choisi de relever le défi en cette année 2015 et, comme on pouvait s’y attendre, le film n’a pas tardé à engendrer une certaine déception chez les spectateurs. Il faut admettre que les libertés prises par le réalisateur avec l’œuvre de Saint-Exupéry risquent effectivement d’en gêner plus d’un mais, si j’ai pour ma part également lu et apprécié le roman d’origine, j’ai malgré tout éprouvé beaucoup de plaisir à visionner ce film d’animation plein de poésie et de sensibilité. Le premier atout du film est à mon sens d’être parvenu à mêler de façon très harmonieuse deux techniques d’animation différentes : les images de synthèse pour toutes les scènes consacrées à la petite fille et l’aviateur, et l’animation en volume pour les scènes tirées de l’histoire du Petit Prince. Un choix esthétique particulier mais qui se révèle payant, notamment pour les personnes qui, comme moi, ne sont pas de grands amateurs des désormais incontournables images de synthèse.

Très bon choix également en ce qui concerne la musique, composée par le toujours au top Hans Zimmer et comportant de très bons morceaux assez enjoués d’artistes tels que Camille ou encore Charles Trenet. Le scénario est quant à lui assez classique et je concède que les meilleurs scènes du film sont incontestablement celles directement tirées du livre de Saint-Exupéry, néanmoins je me suis sans mal attachée à cette petite fille solitaire et ce vieillard excentrique. Les vingt dernières minutes du film sont cela dit un peu tirées par les cheveux mais on apprécie une fois encore les émouvants clins d’œil à l’histoire du Petit Prince et aux personnages marquants qui la peuple. Rien à redire non plus en ce qui concerne le doublage, même si cela n’a rien de surprenant compte tenu du casting. Si on peine parfois à reconnaître les voix des acteurs dans certains autres films d’animation (je pense notamment à l’excellent « Vice Versa »), on reconnaît sans mal ici la texture ou les intonations de Guillaume Galienne, Vincent Cassel, Vincent Lindon ou encore Florence Foresti. André Dussolier prête pour sa part sa voix à l’aviateur qui assume également le rôle de narrateur tout au long du film et on se laisse vite charmer par son timbre apaisant et son talent de conteur. J’ai également personnellement été très touchée par l’adorable voix du Petit Prince qui accentue à mon sens encore davantage la beauté des dialogues.

Le Petit Prince 2

Une adaptation qui prend beaucoup de libertés avec l’œuvre de Saint-Exupéry mais qui possède de solides atouts pour faire malgré tout passer aux spectateurs un très beau moment de cinéma. A conseiller aux petits comme aux grands enfants.

Autres critiques : AuroreinParis (AuroreinParis) ; Escroc-Griffe (Les Pirates de l’Escroc-Griffe)