Un membre permanent de la famille

Titre : Un membre permanent de la famille
Auteur : Russell Banks
Éditeur : Actes Sud
Date de publication : Janvier 2015

Synopsis : Un mari humilié qui rôde dans la maison de son ex-femme, un serveur déprimé qui invente à une inconnue une vie qui n’est pas la sienne pour la sauver d’un hypothétique désespoir, des hommes et des femmes qui, pour transcender leur existence ordinaire, mentent ou affabulent à l’envi, sous le soleil de Miami ou sous des cieux plus sombres… Dans ces douze nouvelles d’une extraordinaire intensité et peuplées de personnages cheminant sur le fil du rasoir, Russell Banks, convoquant les angoisses et les tensions où s’abîment les fragiles relations que l’être humain tente d’entretenir avec ses semblables, transmue magistralement le réel et le quotidien en authentiques paraboles métaphysiques.

Note 4.0

Avant que les policiers n’éloignent le chien et le libèrent de sa cage, il faudra qu’elle prouve son innocence. Chose qui n’est jamais facile pour une personne noire dans cette ville.

Russell Banks est un très grand romancier. Son dernier livre “Un membre permanent de la famille” montre qu’il est aussi un sacré nouvelliste. En douze nouvelles et douze instantanés de vie, il réussit une radiographie de l’Amérique moyenne absolument remarquable. On rentre dans chacune des histoires avec le sentiment de suivre ces personnages depuis longtemps alors qu’on vient de les découvrir depuis quelques lignes, avec l’idée aussi de laisser le lecteur imaginer l’après. Comme un grand photographe le fait avec ses clichés. C’est formidablement, conté comme toujours chez Banks.

Un grand bouquin d’un non moins grand auteur, un des meilleurs livres de ces derniers mois.