Sex Criminals 1 Un coup tordu

Titre : Un coup tordu
Série : Sex Criminals, tome 1
Scénariste : Matt Fraction
Dessinateur : Chip Zdarsky
Éditeur : Glénat Comics (fiche officielle)
Date de publication : 15 avril 2015 (2014 en VO chez Image Comics)
Récompenses : Prix Eisner de la meilleure nouvelle série 2014, Prix Harvey de la meilleure nouvelle série 2014

Synopsis : Suzie a un secret. Pour elle, le sexe arrête le temps, littéralement. Jon a un problème. Il déteste sa vie, son travail et cette satanée malédiction qui le rend exactement comme Suzie. Tout devait les séparer, à part cette drôle de condition face au sexe, et pourtant… Pour la première fois dans leurs vies respectives de solitaires endurcis, ils se retrouvent… ensemble ! Et ensemble, ils vont utiliser leur don de « geler » le temps grâce au sexe pour faire ce que tout jeune couple normalement constitué ferait : dérober des banques, en commençant par celle où travaille Jon. Avec l’argent récolté, ils pourront peut-être sauver la bibliothèque de Suzie !

Note 3.0

La banque prendra la bibliothèque, mais elle n’aura pas les livres. Pas tant que je pourrais me battre pour eux.
Tôt ou tard, la banque prend tout ce que vous aimez.

À l’occasion d’une Masse Critique de Babelio, Sequencity, libraire numérique de bandes dessinées (BD, comics, mangas), proposait lui aussi quelques titres, et j’ai pu découvrir grâce à eux un des volumes qui relancent la production de Glénat Comics : le premier tome de Sex Criminals, série de Matt Fraction et Chip Zdarsky, débutée en 2014 chez Image Comics.

Suzie et Jon ont une chose en commun, et c’est la très bonne idée de départ même si elle est bien étrange de but en blanc : quand ils sont excités, en approche ou en cours d’orgasme, tous deux peuvent figer le temps ! Rien de moins ! De la découverte de leur pouvoir à la mise en œuvre de ses applications, en passant par leur « tendre » rencontre, ce premier tome installe déjà beaucoup d’éléments de contexte et de psychologie des personnages principaux. Rapidement, le parallèle avec un Bonnie & Clyde très sexualisé est bien présent, sachant que leurs justifications sont quand même un peu « de bas étage », mais passons.

L’intérêt de ce premier volume est, certes de mettre en pratique l’apparition des pouvoirs en question, mais surtout de contextualiser cette apparition. Ainsi, on remarquera un usage intéressant de la psyché adolescente, notamment féminine puisque nous avons d’abord et avant tout une héroïne, au moment où l’on découvre son corps et sa sexualité. En parallèle, la démarche d’aller et venir entre divers flashbacks et le présent se révèle un brin ennuyeuse, mais Matt Fraction n’a pas dû trouver mieux pour mêler l’action du présent aux explications du passé.

Au dessin, Chip Zdarsky nous offre une prestation particulièrement… … « joliette », désolé je ne trouve pas mieux ! Il gomme les détails pour favoriser les expressions pour créer des personnages tout de suite attachants, même s’ils ont davantage l’air banals qu’extraordinaires. De plus, la colorisation consiste avant tout en des à-plats de couleur vive, ce qui accentue l’aspect drolatique de certaines scènes.

Sex Criminals est une série qui développe un concept de départ très intéressant et ce premier tome lance comme il convient l’intrigue générale ; l’humour et les personnages aident à bien s’intégrer dans une histoire qui pourrait rapidement tourner en rond sans ces qualités.

Voir aussi : Tome 2

Sequencity Logo