Le combat ordinaire

Titre : Le Combat ordinaire
Scénario : Laurent Tuel d’après la BD éponyme de Manu Larcenet (Dargaud éditeur)
Réalisateur : Laurent Tuel
Acteurs principaux : Nicolas Duvauchelle, Maud Wyler, Liliane Rovere, Olivier Perrier, André Wilms, Jérémy Azencott, Randiane Naly
Date de sortie française : 15 juillet 2015

Synopsis : « Le combat ordinaire » c’est le combat de Marco, jeune trentenaire, un brin bourru, mais animé de bonnes intentions et qui, à partir de petites choses, de belles rencontres, d’instants précieux, souvent tendres, parfois troublants, va se reconstruire et vaincre ses vieux démons.

Note 4.5
 
Coup de coeur

Fais des enfants, fils, ça rend les hommes meilleurs.


 

Marco, photographe de guerre ne supporte plus l’horreur des conflits. Il décide de prendre du recul, l’occasion de démarrer une nouvelle vie à la campagne dans le Périgord, de consacrer plus de temps à ses parents en Bretagne, et de rencontrer l’amour dans les bras de la douce Emily.

Laurent Tuel signe une très belle adaptation de la BD de Manu Larcenet. Tout y est juste, touchant, réaliste, émouvant. Il y aborde des sujets universels : l’amour, la filiation, la mémoire, la maladie, la difficulté de se construire dans un monde difficile. Il rend aussi un bel hommage aux dockers de Lorient, parle de la guerre d’Algérie (et du silence des pères sur cette guerre, j’en suis témoin). La qualité du film vient bien sur aussi du casting. Nicolas Duvauchelle est une nouvelle fois en tout point remarquable. Luttant contre ses démons, il donne la pleine mesure d’un talent et d’un charisme incroyables. Maud Wyler qui, sous une apparente fragilité, incarne avec une belle sensibilité une femme amoureuse, sûre de ses convictions, Liliane Rovere et Olivier Perrier (les parents de Marco), ainsi qu’André Wilms (ancien militaire au douloureux passé) sont tous bouleversants. Un film qui nous interpelle sur nos vies, nos choix et qui m’a profondément ému.

Ce combat la mérite un Grand Coup de COEUR