Far from the madding crowd

Titre : Loin de la foule déchaînée (Far from the Madding Crowd)
Scénario : Adapté du roman de Thomas Hardy «  Far from the Madding Crowd »
Réalisateur : Thomas Vinterberg
Acteurs principaux : Carey Mulligan ; Matthias Schoenaearts ; Michael Sheen ; Tom Sturridge
Date de sortie française : 3 juin 2015

Synopsis : Dans l’Angleterre victorienne, Gabriel Oak est un jeune berger qui tombe amoureux d’une nouvelle venue de huit ans sa cadette, Bathsheba Everdene. Lorsqu’il la demande en mariage, elle refuse, préférant son indépendance à une vie rurale avec lui, et elle déménage dans un village voisin.

Note 4.0
 
Coup de coeur

From now on you have a mistress, not a master. It is my intention to astonish you all.

 

Si des auteurs tels que Jane Austen ou les sœurs Brontë ont régulièrement vu leurs œuvres les plus célèbres adaptées pour le cinéma, il n’en est pas de même pour Thomas Hardy, écrivain pourtant incontournable du XIXe dont les textes ont souvent été jugés trop pessimistes et donc moins susceptibles de plaire au « grand public ». L’oubli est aujourd’hui réparé puisqu’on doit cette année à Thomas Vinterberg la réalisation d’une adaptation de « Loin de la foule déchaînée » (« Far from the Madding Crowd »), roman publié initialement en 1874 et n’ayant depuis fait l’objet que d’un téléfilm sorti en 1998. Comme dans la plupart des écrits de Thomas Hardy, l’action se déroule dans l’Angleterre victorienne où l’on découvre le personnage de Bathsheba Everdene, une jeune femme dont la vie va se retrouver chamboulée par un héritage inespéré et par sa rencontre avec trois hommes que tout oppose mais qui tombent rapidement un à un sous son charme. Vous voulez découvrir une belle histoire d’amour ? Oubliez « Cinquante nuances de Grey » et compagnie et courrez sans tarder voir cette magnifique adaptation mettant en scène une héroïne bien plus moderne que n’importe quelle nunuche du XXIe siècle auxquelles on a malheureusement souvent affaire dans des films étiquetés « romantiques ».

Far from the madding crowd 1

L’histoire n’est certes pas d’une grande originalité (la jeune et belle nouvelle arrivante courtisée par tous les hommes de la région) mais son traitement bien davantage. Bathsheba Everdene interprétée par la sublime Carey Mulligan est une femme indépendante, bien décidée à se faire elle-même une place dans le monde tout en ne pouvant véritablement s’affranchir de toute passion. Il faut dire qu’il est difficile de résister à des prétendants aussi différents que séduisants, qu’il s’agisse du riche et distingué William Boldwood (Michael Sheen), du jeune et arrogant sergent Troy (Tom Sturridge), et bien sûr du discret Gabriel Oak interprété par le charismatique Matthias Schoenaearts qu’on avait déjà récemment pu voir dans « Les jardins du roi » en compagnie de Kate Winsley. L’essentiel de l’intrigue tourne d’ailleurs autour de la relation touchante et ambiguë entretenue tout au long du film par Bathsheba et Gabriel entre lesquels l’alchimie fonctionne à merveille. On retrouve par bien des aspects la noirceur propre aux œuvres de Thomas Hardy et le film prend, à ce titre, toute l’apparence d’une tragédie, bien que la fin laisse percevoir un rayon d’espoir bienvenu. Le film séduit également par la vision proposée du monde rural de l’Angleterre du XIX dont on découvre les magnifiques paysages, qu’il s’agisse des cotes brumeuses et battues par vent, des champs ensoleillés travaillés par des paysans ou des verts pâturages où paissent les troupeaux de moutons.

Far from the madding crowd 2

Une adaptation parfaitement réussie d’une des plus célèbres œuvres de Thomas Hardy portée par d’excellents acteurs, Carey Mulligan et Matthias Schoenaerts en tête. Amateurs de films historiques et de belles histoires romantiques, ruez vous sans tarder dans votre cinéma le plus proche !