Pourquoi j'ai pas mangé mon père

Titre : Pourquoi j’ai pas mangé mon père
Scénario : De Jamel Debbouze, d’après le roman « Pourquoi j’ai mangé mon père » de Roy Lewis (1960)
Réalisateur : Jamel Debbouze
Acteurs principaux : Jamel Debbouze, Melissa Theuriau, Arié Elmaleh, Louis de Funès
Date de sortie : 8 avril 2015

Synopsis : Édouard est le fils aîné du roi des simiens. Mais en raison de son aspect chétif, il est rejeté par sa tribu à sa naissance. Il grandit donc loin des siens. Auprès de Ian, qui devient son ami, il découvre le feu, la chasse, l’habitat moderne, l’amour et même… l’espoir. Généreux, il ira jusqu’à mener son peuple avec éclat et humour vers la véritable humanité.

Note 1.5

Ça fait une semaine que j’te courre après. Tu m’prends pour un Kenyan ?

 

Il y a eu ces dernières semaines beaucoup de promotion autour du premier film d’animation signé Jamel Debbouze, et il faut bien dire que les nombreux extraits et bandes annonces proposés étaient alléchants. Outre la présence du très populaire Jamel, le film avait aussi l’avantage de se dérouler dans un cadre peu ordinaire, la Préhistoire, tout en ayant la volonté de garder un ton très moderne, notamment au niveau du langage utilisé par les personnages, mi-hommes mi-simiens. Les thématiques abordées (l’évolution, l’exclusion, la différence…) promettaient elles-aussi d’être intéressantes, de même que la perspective de voir un film d’animation français réalisé grâce à la « motion capture », cette technique venue des États-Unis et permettant d’enregistrer les mouvements et mimiques de véritables acteurs pour ensuite les réutiliser sur des personnages animés. Outre Jamel Debbouze on retrouve ainsi au casting de ce film Mélissa Theuriau, Arié Elmaleh et même Louis de Funès. Tout cela pour dire que nous étions très enthousiastes à l’idée de voir ce film, mais que, malheureusement, le résultat ne nous a pas du tout emballé.

Pourquoi j'ai pas mangé mon père 1

Faisons d’abord un point très rapide sur l’histoire qui débute par le dilemme du roi des simiens qui se retrouve avec deux fils alors qu’il n’en attendait qu’un : le premier, Édouard (Jamel), est particulièrement chétif tandis que le second, Vania, semble au contraire fort et déterminé. Le roi prend alors la décision de se débarrasser du premier pour faire du second son seul et unique héritier. Recueillis par un autre singe lui aussi exclu de la tribu (Arié Elmaleh), Édouard ne tarde pas à se distinguer de ses congénères par son inventivité et son esprit résolument tourné vers le progrès. Une histoire très brouillonne dont on peut surtout critiquer le traitement très naïf. Autre élément gênant : la cacophonie ambiante due aux cris, grognements et autres échanges entre simiens qui rendent parfois difficile de saisir tous les dialogues et qui finissent par vraiment devenir agaçants au bout d’1h30 de film. Même déception en ce qui concerne l’humour puisque les seules blagues qui font vraiment mouche sont uniquement celles que l’on retrouvait déjà dans la bande annonce du film. Si les touts petits présents dans la salle ont souvent ri, on ne peut ainsi pas en dire autant des plus grands, vite lassés par cet humour très premier degré.

Pourquoi j'ai pas mangé mon père 2

« Pourquoi j’ai pas mangé mon père » promettait un bon moment de cinéma, malheureusement le résultat est loin d’être à la hauteur. Une histoire qui part dans tous les sens, des personnages peu attachants, des dialogues très naïfs, des blagues peu inspirées : bref, il y a très certainement de meilleurs films auxquels donner leur chance en ce moment au cinéma.