570218_jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre : American Sniper
Scénario : Jason Dean Hall d’après le livre de Chris Kyle
Réalisateur : Clint Eastwood
Acteurs principaux : Bradley Cooper, Sienna Miller, Luke Grimes, Jake McDorman, Kevin Lacz, Cory Hardrict
Date de sortie française : 18 février 2015
Récompenses : Oscar du Meilleur montage sonore pour Bub Asman

Synopsis : Tireur d’élite des Navy SEAL, Chris Kyle est envoyé en Irak dans un seul but : protéger ses camarades. Sa précision chirurgicale sauve d’innombrables vies humaines sur le champ de bataille et, tandis que les récits de ses exploits se multiplient, il décroche le surnom de « La Légende ». Cependant, sa réputation se propage au-delà des lignes ennemies, si bien que sa tête est mise à prix et qu’il devient une cible privilégiée des insurgés. Malgré le danger, et l’angoisse dans laquelle vit sa famille, Chris participe à quatre batailles décisives parmi les plus terribles de la guerre en Irak, s’imposant ainsi comme l’incarnation vivante de la devise des SEAL : « Pas de quartier ! » Mais en rentrant au pays, Chris prend conscience qu’il ne parvient pas à retrouver une vie normale.

Note 3.0

« Elle a une grenade, elle la donne au gamin. A toi, de voir »

Sentiment mitigé avec cet « American sniper ».

Le film impressionne avec ses scènes de guérillas urbaines où l’adrénaline est omniprésente. La scène initiale résume bien l’intensité du film. Si sur la forme le film est réussi, c’est sur le fond qu’ « Américan sniper » m’a gêné. Les Américains, gendarmes du monde, honneur, patrie, bravoure, don de soi : tout y est. Pas un Irakiens pour racheter l’autre, tous terroristes, un point c’est tout. Alors forcément, le malaise s’installe, que veut nous dire et montrer Eastwood ? Si sa direction d’acteurs est toujours juste (Bradley Cooper impressionnant et méconnaissable), le venin se diffuse et m’empêche d’adhérer à cette histoire pourtant vraie. Et ironie du sort, c’est de retour aux States, que ce héros trouvera la mort. Le grand âge venant, Eastwood semble s’approprier un discours du tea party contestable et nauséeux.

Un film forcément prêt au débat, à vous de voir