461500_jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre : Une merveilleuse histoire du temps
Scénario : Anthony McCarten d’après le livre de Jane Hawking « Voyage Vers L’infini, Ma Vie Avec Stephen »
Réalisateur : James Marsh
Acteurs principaux : Eddie Redmayne, Felicity Jones, Tom Prior, David Thewlis, Charlie Cox, Emily Watson, Michael Marcus, Simon McBurney, Frank Leboeuf
Date de sortie française : 21 janvier 2015
Récompenses : Golden Globe 2015 du meilleur acteur pour Eddie Redmayne, Golden Globe de la meilleure musique de film

Synopsis : 1963, en Angleterre, Stephen, brillant étudiant en Cosmologie à l’Université de Cambridge, entend bien donner une réponse simple et efficace au mystère de la création de l’univers. De nouveaux horizons s’ouvrent quand il tombe amoureux d’une étudiante en art, Jane Wilde. Mais le jeune homme, alors dans la fleur de l’âge, se heurte à un diagnostic implacable : une dystrophie neuromusculaire plus connue sous le nom de maladie de Charcot va s’attaquer à ses membres, sa motricité, et son élocution, et finira par le tuer en l’espace de deux ans. Grâce à l’amour indéfectible, le courage et la résolution de Jane, qu’il épouse contre toute attente, ils entament tous les deux un nouveau combat afin de repousser l’inéluctable.

Note 4.0
 
 

L’intérêt d’un biopic, c’est de mettre en lumière un destin exceptionnel ou pour le moins étonnant. Le film de James Marsh réussit sans problème l’entreprise même si sa réalisation peut sembler académique. Le film évite l’écueil de la sensiblerie dans lequel il risquait de tomber.

Stephen Hawking aura eu une vie inimaginable. Alors que la maladie se signale de la plus brutale des manières et qu’un médecin lui annonce qu’il ne lui reste que deux petites années à vivre, son envie de vivre et l’amour magnifique de Jane feront des miracles. La grande force du film vient bien évidemment des performances de Félicity Jones et d’Eddie Redmayn,e absolument incroyables.

J’ai pensé au grand Daniel Day-Lewis dans « My left foot », le jeu d’Eddie Redmayne est de ce niveau-là. Quand la dégradation physique d’Hawing s’aggrave, il est tout simplement Hawking, il arrive à faire oublier l’acteur. Félicity Jones, toute fragile d’apparence est une femme prête à soulever des montagnes pour croire en une vie heureuse malgré les signes terribles de la maladie. Jones se ballade aussi dans des hauteurs de jeu remarquable. Toute en nuances, elle s’offre de très belles scènes aussi intenses que justes. Et lorsque l’amour se délite, le chemin parcouru force respect et admiration.

« Une merveilleuse histoire du temps » ou l’amour plus fort que tout. A voir.

Autres critiques : Kimysmile (By Kimysmile) et Mathilde Loire (Ma Semaine Cinéma)