375271_jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre : Les souvenirs
Adaptation : Jean-Paul Rouve et David Foenkinos d’après le livre éponyme de David Foenkinos
Réalisateur : Jean-Paul Rouve
Acteurs principaux : Michel Blanc, Annie Cordy, Mathieu Spinosi, Chantal Lauby, William Lebghil, Jean-Paul Rouve, Flore Bonaventura, Jacques Boudet
Date de sortie française : 14 janvier 2015

Synopsis : Romain a 23 ans. Il aimerait être écrivain mais, pour l’instant, il est veilleur de nuit dans un hôtel. Son père a 62 ans. Il part à la retraite et fait semblant de s’en foutre. Son colocataire a 24 ans. Il ne pense qu’à une chose : séduire une fille, n’importe laquelle et par tous les moyens. Sa grand-mère a 85 ans. Elle se retrouve en maison de retraite et se demande ce qu’elle fait avec tous ces vieux. Un jour son père débarque en catastrophe. Sa grand-mère a disparu. Elle s’est évadée en quelque sorte. Romain part à sa recherche, quelque part dans ses souvenirs…

Note 2.5

Pour sa troisième réalisation, Jean-Paul Rouve adapte « Les souvenirs » de David Foenkinos avec l’aide de l’écrivain. Et si la tendresse et la sincérité ne font pas de doute, il faut bien avouer qu’on reste bien souvent de marbre devant ces péripéties familiales. Le film oscille entre humour et nostalgie, tendresse et mélancolie, mais il manque d’aspérité, de fond. Des débuts d’idées surgissent mais elles s’évaporent très vite au rythme d’un scénario faiblard. On ne pourra pas reprocher à Rouve de ne pas aimer ses comédiens, ils sont à l’image du film : sincères et souvent justes.

Mais ces souvenirs là, sont bien trop lisses, trop convenus, pour nous émouvoir totalement.

Autres critiques : William Tessier (Ma Semaine Cinéma)