392119_jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre : A Most Violent Year
Scénario : J.C. Chandor
Réalisateur : J.C. Chandor
Acteurs principaux : Oscar Isaac, Jessica Chastain, Albert Brooks,David Oyelowo, Alessandro Nivola, Elyes Gabel
Date de sortie française : 31 décembre 2014

Synopsis : New York – 1981. L’année la plus violente qu’ait connu la ville. Le destin d’un immigré qui tente de se faire une place dans le business du pétrole. Son ambition se heurte à la corruption, la violence galopante et à la dépravation de l’époque qui menacent de détruire tout ce que lui et sa famille ont construit.

Note 4.0

Peut-on réussir dans les affaires sans céder à la menace, aux magouilles et à la violence ? Est-ce que l’ambition et la réussite passent par des concessions flirtant avec l‘inégalité ?

J.C. Chandor revient une nouvelle fois pointer sa caméra sur le monde des affaires, avec ce talent déjà remarqué dans le génial « Margin Call » et le moins que l’ont puisse dire c’est que « A most violent year » confirme son indéniable savoir-faire. Il réussit à insuffler une tension constante à l’image d’Abel Moralès patron paternaliste et bien décider à lutter avec ces valeurs face à des adversaires bien moins scrupuleux. Avec une photographie magnifique qui restitue à elle seule l’image d’une époque. Oscar Isaac tout en retenue est remarquable, on se dit qu’a tout moment il va péter un boulon, cherchant la route la plus cohérente avec ses convictions et ses doutes.. Jessica Chastain troublante et déterminée et Albert Brooks (méconnaissable) renforcent notre plaisir de spectateur.

C.J. Chandor signe un film épatant avec un trio d’acteurs au diapason. A ne pas rater.

 

Autres critiques : Cléo Ballatore et William Tessier (Ma Semaine Cinéma)