Auschwitz

Titre : Auschwitz
Scénariste et dessinateur : Pascal Croci
Éditeur : Emmanuel Proust Éditeur
Date de publication : 2002
Récompenses : Prix jeunesse de l’Assemblée nationale

Synopsis : En ex-Yougoslavie, le vieux Kazik et sa femme se souviennent du camp de concentration d’Auschwitz et ils commencent à raconter leur histoire… En mars 1944, ils découvrent que la barbarie revêt une forme humaine en la personne du bourreau nazi. De là se déroule l’histoire au jour le jour des déportés entassés dans le camp d’extermination.

Note 4.0

A l’aube des temps, les chrétiens avaient déclaré : « Vous ne pouvez pas vivre parmi nous comme juifs. » Au Haut Moyen-Age, les chefs séculiers décidèrent : « Vous ne pouvez plus vivre parmi nous. » Enfin, les nazis décrétèrent « Vous ne pouvez plus vivre. »

 

Parler de la Shoah à travers le prisme de la fiction représente un gros défi que certains ont, ces dernières années, su relever avec succès (Spilberg et sa « Liste de Schindler », Art Spiegelman et sa bande dessinée « Maus »…). Pascal Croci vient s’ajouter à la liste. Avec sa bande dessinée, l’artiste nous livre une vision certes personnelle mais néanmoins parfaitement documentée de ce qui s’est passé dans le camp d’extermination d’Auschwitz pendant la seconde guerre mondiale. Inspiré du documentaire « Shoah » de Claude Lanzmann, des différentes expositions rendant hommage aux victimes de l’holocauste et surtout des témoignages de certains rescapés des « camps de la mort », l’ouvrage de Pascal Croci se révèle malheureusement tout à fait réaliste et c’est avec horreur et désespoir que l’on fait défiler les pages sur lesquelles s’accumulent des scènes plus insoutenables les unes que les autres. On y découvre l’histoire (fictive) de deux rescapés, Kazik et Cessia, mari et femme déportés avec leur petite fille à Auschwitz où ils vivront tous deux des expériences traumatisantes qu’ils décident d’enfin partager des années plus tard, dans un contexte tout aussi dramatique.

Auschwitz planche 1

A travers l’histoire de ce couple, Pascal Croci nous dévoile toute l’étendue de la barbarie nazie et le fonctionnement des camps d’extermination : voyage dans des wagons à bestiaux, séparation des familles à l’arrivée, élimination systématique des plus faibles… L’ouvrage nous fournit un aperçu de la vie dans les camps des hommes aussi bien que ceux des femmes et aborde également d’autres aspects moins connus comme ce « camp des familles » qui a abrité pendant six mois à Auschwitz des Tchèques qui ont bénéficié de conditions de vie plus « favorables » avant d’être finalement à leur tour gazés alors qu’on leur avait annoncé leur liberation. Au delà de la qualité de la documentation, l’ouvrage marque avant tout par le réalisme de ses graphismes en noir et blanc qui illustrent malheureusement trop bien l’enfer que représente le système des chambres à gaz. On pourra certes reprocher au scénario quelques failles (pourquoi attendre si longtemps pour révéler à son mari le sort de sa propre fille, entre autre…) néanmoins l’ouvrage se veut destiné à un public plus jeune qui passera sans doute facilement outre ces quelques détails pour se focaliser sur ce que l’auteur entend véritablement souligner : l’atrocité de ce qui a été infligé aux Juifs par les nazis.

Auschwitz planche 2

Pascal Croci signe avec « Auschwitz » une bande dessinée poignante et difficile à digérer mais qui mérite de parler de l’horreur des camps d’extermination et de rendre hommage à tous ces hommes et femmes qui vécurent ces tragiques évènements. Les victimes juives de la barbarie nazie sont estimées à plus de 5 millions…