Un océan d'amour

Titre : Un océan d’amour
Scénariste : Wilfrid Lupano
Dessinateur : Grégory Panaccione
Éditeur : Delcourt (collection Mirage)
Date de publication : 2014 (novembre)
Récompenses : Prix de la BD FNAC 2015

Synopsis : Chaque matin, Monsieur part pêcher au large des côtes bretonnes. Mais ce jour-là, c’est lui qui est pêché par un effrayant bateau-usine. Pendant ce temps, Madame attend. Sourde aux complaintes des bigoudènes, convaincue que son homme est en vie, elle part à sa recherche. C’est le début d’un périlleux chassé-croisé, sur un océan dans tous ses états. Une histoire muette avec moult mouettes.

Note 5.0
 
Coup de coeur

 

Qui a dit que les dialogues ou la narration étaient nécessaires dans une bande dessinée ou un roman graphique ? Certainement pas Wilfrid Lupano et Grégory Panaccione qui nous offrent avec « Un océan d’amour » un très bel ouvrage constitué uniquement d’images et pas une seule fois de lignes de textes. On y découvre les péripéties vécues par un couple breton, un vieux marin tout petit et une imposante matrone, qui vont voir leur quotidien bouleversé lorsqu’un soir monsieur ne revient pas de la pêche. Commence alors une folle aventure, à la fois pour le pêcheur, bloqué en mer suite à une série d’incidents impliquant tour à tour un chalutier et des pirates, mais aussi pour son épouse, bien décidée à retrouver son homme et qui, suite aux maigres informations recueillies après sa disparition, embarque pour … Cuba. Le scénario est rocambolesque et c’est avec enthousiasme que l’on suit ce couple pour le moins atypique mais extrêmement attachant.

 Un océan d'amour planche 1

Inutile de s’embarrasser de mots lorsque les graphismes sont à la hauteur, aussi bien pour faire comprendre l’évolution de l’histoire que pour transmettre les émotions des personnages, et c’est le cas ici. Qu’il s’agisse de ce petit bout d’homme avec ses cheveux blancs et ses grandes lunettes qui lui mangent le visage, ou bien de cette impressionnante Bretonne vêtue de son costume traditionnel, tous deux ne tardent pas à gagner la sympathie du lecteur qui comprend sans mal les tourments par lesquels ils passent et les émotions qui les traversent. Et pourtant, malgré cette émotion bel et bien présente, le lecteur se surprend souvent à aborder un joyeux sourire tant certaines situations se révèlent cocasses et certaines expressions amusantes dans leur exagération. Mais l’ouvrage ne se contente pas de relater les incroyables aventures du couple et aborde des sujets beaucoup plus profonds tels que la pollution en mer, la pêche de masse ou encore l’importance accordée aujourd’hui encore à certaines traditions en Bretagne (à commencer par les crêpes !)

Un océan d'amour planche 2

Les mots sont parfois superflus, et c’est tout à fait le cas dans cet ouvrage très touchant consacré à une belle histoire d’amour unissant un vieux couple de Bretons. Une lecture pleine d’humour et d’émotion que vous ne regretterez pas !

Autres critiques : Bookfalo Kill (Cannibales Lecteurs), Cristina G. (Marque-pages, Buvard, Post-it et Cie), Evasions julivresques, Johanne (Livresse des mots), JViel (Un amour de BD), Marguerite (Les Lectures de Marguerite), Mo’ (Chez Mo’), Mokamilla (Au milieu des livres), Oriane (La Pile à Lire), Sabeli (La Carré jaune), Sandrine (Promenades et Méditations), Sara (Les Livres de Sara), Sarah (Livr0ns-n0us), Syl (Thé, lectures et macarons), Violette (Doucettement), Yaneck (Chroniques de l’Invisible) et Yvan Tilleul (Sin City)