63591636

Titre : Les morts de la Saint-Jean
Auteur : Henning Mankell
Éditeur : Edition Le Seuil / Poche
Date de publication : 6 Avril 2001 / Février 2002

Synopsis : Nuit de la Saint-Jean. Dans une clairière isolée, trois jeunes gens se livrent à d’étranges jeux de rôle. Bientôt, la fête tourne au drame. La peur s’installe dans la région. L’inspecteur Wallander est assailli par le doute. Pris dans l’enchaînement des découvertes macabres et des rebondissements, parviendra-t-il à mener à bien cette enquête qui s’annonce particulièrement ardue?

Note 4.5

Tout était calme autour de la nappe bleue. Ils s’étaient rapprochés les uns des autres et écoutaient la musique, enlacés. ils n’étaient pas endormis, non. Mais plongés dans leur rêverie, sans se douter un seul instant de sa présence, juste derrière eux.

Double enquête pour le taciturne Wallander : trois jeunes gens ont disparu lors d’une soirée à la St Jean tandis qu’au même moment, alors que Wallander décide d’ouvrir une enquête pour disparition inquiétante, l’un de ses adjoints, Svedberg, ne répond pas à son appel. Arrivé à l’appartement, il le découvre assassiné, la tête explosée. Très vite, la marque d’un sérial killer ne fait plus de doute. Loin des polars anglo saxons, Mankell installe lentement son histoire, chez lui pas de héros pur et dur, juste un flic en fin de carrière,dépressif, qui porte un regard désabusé et inquiet sur cette violence banalisée. L’enquête est passionnante, d’une noirceur terrible, Wallander et son caractère difficile est un flic attachant et l’on se dit que le succès de Mankell n’est pas usurpé.

Une très grande cuvée. Idéal pour découvrir ce grand auteur engagé.