51LCy+7oEXL__SL160_

Titre : Sulak
Auteur : Philippe Jaenada
Éditeur : Julliard
Date de publication : 22 aout 2013
Récompenses : Le Prix d’une Vie, du Parisien Magazine. Le Prix Marguerite Puhl Demange
Le Prix Claude Chabrol. Le Prix des Lycéennes de Elle.

Synopsis : Aucun romancier n’aurait pu inventer un personnage aussi fascinant que celui de Bruno Sulak. Tout au long des années 80, ses braquages audacieux et ses évasions répétées – sans la moindre effusion de sang – ont défrayé la chronique judiciaire. Ancien légionnaire, parachutiste émérite, charmeur, généreux et intègre, follement épris de liberté, Bruno Sulak a marqué les mémoires avec ses casses spectaculaires. Pendant dix ans ce jeune homme a défié les lois de la République, s’est joué du système carcéral, a bravé l’ensemble d’une société contre laquelle il était entré en guerre à forces d’injustices, aux côtés de Steve, son ami et complice, et de Thalie, grande et belle brune, son amour hors la loi. Aussi fulgurante que rocambolesque, son existence s’est achevée sur un point d’interrogation : une mort dans des circonstances obscures qui suscite encore la polémique.

Note 4.5

Regarde devant, ce qu’il te reste à faire, ne regarde jamais derrière.

Bruno Sulak défraya la chronique en devenant l’ennemi public N°1. Braqueur gentleman , « ses exploits » eurent le don de se mettre toutes les polices à dos, tandis que son parcours atypique lui valait une certaine sympathie. Aucun de ses nombreux braquages ne fit couler le sang.

Et là, moi, qui viens de refermer le livre de Jaenada, j’en suis sur le cul. Tombé par hasard sur ce destin hors norme, Jaenada décide d’en faire un méticuleux récit, avec empathie, n’hésitant pas à poser des questions restées sans réponses lors de sa mort. Son bouquin est bluffant, prend aux tripes. Mais il sait aussi lui insuffler un brin d’humour salvateur. Jaenada ne s’arrête pas au seul Sulak, il relate les vies de ses proches, Stanislas magnifique père, ne jugeant jamais son fils, Thalie l’amour de Sulak, ses sœurs fières et forcément inquiètes de ce frère qui refusait de suivre le chemin balisé. De ce flic Georges Moréas, devenu auteur, qui se reconnait dans ce voyou charmeur. Passionnant de bout en bout, Jaenada n’hésite pas à jouer d’humour, à mêler des éléments de son existence, à rappeler des évènements de l’époque pouvant expliquer
la chasse orchestrée par différents services policiers.

Jaenada signe un grand bouquin. Ne le ratez pas.