51aFUbyCyFL__SL160_

Titre : Fin de mi-temps pour le soldat Billy Lynn
Auteur : Ben Fountain
Éditeur : Albin Michel
Date de publication : Janvier 2013
Récompenses : National Book Critics Circle Award 2013

Synopsis : Un accrochage avec des insurgés irakiens, trois minutes quarante trois de pure violence filmées par Fox News, désormais en boucle sur YouTube, et les huit survivants de la compagnie Bravo deviennent du jour au lendemain les enfants chéris de l’Amérique. Les stars de la « Tournée de la Victoire », montée pour ranimer la flamme du soutien à la guerre, qui doit se clôturer par leur présence à la mi-temps du grand match de football de Thanksgiving à Dallas, aux côtés d’un célébrissime groupe pop. Mais rien ne va se dérouler comme prévu. Perdu entre les richissimes propriétaires et les joueurs du club des Cowboys, les sponsors, un vieux producteur hollywoodien et une pulpeuse pom-pom girl évangéliste, Billy Lynn, dix-neuf ans, héros malgré lui, ne pense, comme ses frères d’armes, qu’à une seule chose : profiter au maximum de ses derniers jours de permission. Repartira-t-il pour l’Irak laissant derrière lui ses illusions et son innocence ? Un livre ravageur sur le monde d’aujourd’hui : le « Catch 22 » de la guerre d’Irak. « « À la fois hilarant et déchirant. » Pat Conroy »

Note 4.0

Les américains sont incroyablement aimables tant qu’ils obtiennent ce qu’ils demandent.

Billy Lynn se demande bien se qu’il fout dans ce stade des Cowboys de Dallas, accueilli en grandes pompes par des sponsors, de richissimes propriétaires. Il y a quelques semaines, il se trouvait en Irak défendant sa peau contre des insurgés Irakiens.

Mais voilà, les caméras de Sky News ont filmé l’embuscade et la compagnie Bravo est devenue l’héroïne de cette « Grande Amérique ». Une tournée organisée à travers les grandes villes du pays les conduit donc à Dallas alors que les festivités se terminent dans quarante huit heures. Heureusement les Destiny Child avec la sexy Beyoncé (pince-moi je rêve !) à la mi-temps du match et une jeune pom pom girl ne semblent pas insensible au charme de Billy.

Bienvenue dans le monde des bisounours : tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil (sauf ces fanatiques religieux). Ben Fountain prend indiscutablement un vrai plaisir à dézinguer cette Amérique pleine de bons sentiments, hypocrite et dégoulinante de suffisance. Heureusement Billy et ses camarades, s’ils profitent du moment présent, restent lucides sur cette notoriété aussi soudaine. Une charge au vitriol aussi sur cette frénésie d’images qui se bousculent à une vitesse grand V sur nos écrans, où le Dieu Dollar restent forcément dans un coin de ces élites qui profitent de l’occasion pour montrer leur patriotisme.

Une farce cynique, par instant franchement désopilante. Mais ne nous y trompons pas, ce rire là est jaune.