446077_jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre : Sous les jupes des filles
Scénario : Audrey Dana, Murielle Magellan et Raphaëlle Desplechin
Réalisateur : Audrey Dana
Acteurs principaux : Isabelle Adjani, Alice Belaidi, Vanessa Paradis, Marina Hands, Géraldine Nakache, Julie Ferrier, Sylvie Testud, Audrey Dana, Audrey Fleurot, Laetitia Casta, Alice Taglioni, Guillaume Gouix, Pascal Elbe, Alex Lutz, Marc Lavoine, Nicolas Briançon
Date de sortie française : 4 juin 2014

Note 1.0

Synopsis : Paris. 28 premiers jours du printemps. 11 femmes. Mères de famille, femmes d’affaires, copines, maîtresses ou épouses… Toutes représentent une facette de la femme d’aujourd’hui : Complexes, joyeuses, complexées, explosives, insolentes, surprenantes… Bref, un être paradoxal, totalement déboussolé, définitivement vivant, FEMMES tout simplement !

Quelle déception ! A la hauteur de l’attente suscitée par le casting cinq étoiles réunit autour d’Audrey Dana. C’est vous dire.

Comment peut-on encore nous proposer des comédies de cet acabit ? Scénario inexistant (elles ont bossé à trois pourtant), une enfilade de scénettes qui n’amènent que trop rarement le sourire, des actrices en roue libre laissées à l’abandon. C’est vulgaire (Audrey Dana à voulu peut-être faire du Judd Appatow, effort louable mais le talent en moins), pas très drôle, trop souvent surjoué, un empilage de clichés vraiment désolants. Avec un tel casting ça frôle la faute professionnelle. Les pauvres actrices tentent de sauver ce qui peut l’être, merci à Sylvie Testud, ou à Isabelle Adjani (déjà trop rare sur les écrans, en deux/trois scènes elle nous rappelle dans un rôle à contre emploi que le talent est toujours bien là). Mais pour les autres, on est bien triste pour elles. Maiween avait réussit son « bal des actrices », Audrey Dana, elle se plante dans les grandes largeurs. Allez j’arrête là, trop déçu.

Je me réécoute la chanson de Souchon, au moins elle, à la classe. Vraiment rageant.