Le Grand livre du roi Arthur Glot

Titre : Le Grand livre du roi Arthur
Auteur : Claudine Glot
Éditeur : Ouest France (Beaux livres)
Date de publication : 13 octobre 2003

Synopsis : Tout le monde a entendu un jour évoquer le roi Arthur, les exploits des chevaliers de la Table Ronde, les sortilèges de Morgane, les enchantements de Merlin ou la quête du Graal. Mais la légende arthurienne embrasse un tel foisonnement d’œuvres, de héros, de thèmes, qu’elle peut apparaître comme un véritable labyrinthe. L’ambition de ce livre est de guider le lecteur, de l’aider à trouver ses repères et de lui proposer, autant qu’il est possible, une vision synthétique de l’univers arthurien. S’appuyant sur les versions les plus connues des romans de la Table Ronde, l’auteur souligne leur variété, et dégage les grands traits de la Matière de Bretagne : origines, œuvres et personnages. Une lumière particulière est portée sur la mythologie celtique et la façon dont elle irrigue le roman médiéval, puis les résurgences des XIXe et XXe siècles. Le domaine arthurien vit tout entier dans le monde de l’esprit, de l’art et de la littérature. Il est ouvert à tous, et nous espérons simplement que ce livre permettra à quelques nouveaux fervents de s’approprier le monde du roi qui fut et sera.

Note 4.0

Lorsque le chevalier part à l’aventure, bien souvent il ne sait rient du chemin à suivre, ou des embûches qui l’attendent. Une mission lui est confiée, par son roi, par sa dame, par sa foi, et il doit l’accomplir. Même cette obligation cède devant celle, plus impérieuse encore, qui le force à affronter toute épreuve qu’il rencontre.
Le thème du chevalier errant s’installe si fortement dans l’imaginaire occidental qu’il perdure jusque dans les héros solitaires des westerns, ceux des fuites intergalactiques, et ceux des grandes suites chères à l’heroic fantasy.

Voilà un beau livre, bien documenté, qui s’appuie sur de bonnes sources et qui donne envie de s’imprégner des légendes arthuriennes.

Pour développer un peu (on n’est pas des bêtes quand même !), Claudine Glot, spécialiste de ce thème s’il en est, nous dévoile pratiquement tout ce qu’elle peut savoir sur le roi Arthur et son environnement. Elle opte pour une bonne démarche pour comprendre, étape par étape, d’où viennent les légendes arthuriennes et comment elles ont été construites de manière littéraire et culturelle au fil des siècles. Suivent ensuite moult détails sur tous les aspects, lieux et personnages qui peuvent graviter autour du roi Arthur dans les « légendes arthuriennes », légendes au pluriel tant il apparaît de possibilités pour chaque personnage de voir son caractère ou ses actions se modifier avec l’auteur d’une nouvelle œuvre son encontre. Claudine Glot ne laisse également pas en marge la grande importance des arts (la littérature, la gravure, la peinture, etc.) du XIXe siècle : le romantisme marchait alors à plein et se rêvait en continuateur de l’ordre chevaleresque, entre amour courtois et idéal de vie.

Joli travail des éditions Ouest France qui, comme souvent, réussissent à allier la mise en valeur de régions qui leur sont chères (la Bretagne ici évidemment, mais un grand quart Nord-Ouest de la France jusqu’à la Charente-Maritime et la Normandie est souvent mis en valeur) et la création de livres de qualité, tant au niveau du rendu extérieur qu’au niveau des connaissances à l’intérieur. On peut dire, je pense, que les éditions Ouest-France participent activement, par ce livre, à la reconnaissance de la puissance culturelle liée aux légendes arthuriennes.

Nous-mêmes, nous sommes encore dans ce processus de construction de légendes et le court chapitre sur les adaptations médiatiques (télévisuelles, théâtrales ou cinématographiques) de ces œuvres est particulièrement intéressant à ce sujet. L’étape suivante, si ce beau livre avait été édité quelques années plus tard, aurait été d’inclure un long chapitre sur la réécriture de ces mythes par la franchise Kaamelott d’Alexandre Astier, entre continuités et ruptures, mais toujours dans la même veine que les Chrétien de Troyes et autres Geoffroy de Monmouth : s’approprier les légendes arthuriennes et en faire quelque chose de tangible et d’intelligible pour notre époque.

Un bon livre à l’usage de tous (encarts, résumés, commentaires favorisent les différents niveaux de lectures) que je ne saurais que recommander pour les curieux de cet univers.