Locke & Key tome 6

Titre : Alpha & Oméga
Série : Locke & Key, tome 6
Scénariste : Joe Hill
Dessinateur : Gabriel Rodriguez
Éditeur : Milday Graphics
Date de publication : 2014 (avril)

Synopsis : La conclusion de la formidable saga de Joe Hill et Gabriel Rodriguez. Plus de 220 pages extraordinaires, qui laisseront les lecteurs sans voix ! Trouvez la dernière clé, ouvrez la dernière porte, et plongez dans les ténèbres…

Note 5.0

Et voilà, cette fois c’est la fin. Après cinq tomes tous plus passionnants et surprenants les uns que les autres, la série « Locke & Key » tire sa révérence avec « Alpha & Oméga » qui met donc un terme aux aventures de la famille Locke à Lovecraft. On retrouve ainsi pour une dernière aventure Ty, Kinsey, Bode et les autres, tous persuadés d’être parvenus à déjouer les manigances de leur ennemi et d’être venu à bout du manoir de Keyhouse et de sa magie. Ils vont toutefois vite se rendre compte que c’est loin d’être le cas… Autant l’avouez d’emblée, ce dernier album est en ce qui me concerne le meilleur de la série car il concentre en une centaine de pages ce que Joe Hill et Gabriel Rodriguez ont de plus talentueux. Rire, pleurs, horreur, soulagement… : le lecteur passe par toute une palette d’émotion qui lui fera à la fois remercier les deux auteurs pour avoir écrit une série aussi passionnante, tout en les maudissant pour leur sadisme à l’encontre de leurs personnages. Tous les fils de l’intrigue méticuleusement tissés tout au long du récit se réunissent donc enfin pour nous offrir un final explosif qui ne risquera pas de décevoir les fans de la série.

Locke & Key tome 6 planche 1

Joe Hill joue encore une fois avec les nerfs de ses lecteurs qui assistent avec horreur aux tourments subis par l’ensemble des personnages, qui n’auront jamais été aussi touchants et attachants. Si les tomes précédents s’étaient déjà montrés particulièrement intenses en matière d’action et d’émotion, ce sixième et dernier album réussit l’exploit de se faire encore plus violent, plus rythmé, et surtout plus poignant. Des scènes plus bouleversantes les unes que les autres s’enchaînent jusqu’à une apothéose grandiose qui laissera le lecteur KO, ému tant par les épreuves traversées par Ty, Kinsey, Bode et compagnie, que par la perspective de les quitter définitivement. Un sans faute également pour tout ce qui touche à l’aspect fantastique ou horreur, deux genres que les créateurs de la série maîtrisent maintenant à la perfection. Un mot, pour finir, concernant les graphismes où l’on retrouve un Gabriel Rodriguez au meilleur de sa forme : des décors impressionnants et très immersifs, des personnages expressifs et aux traits travaillés, un grand sens de la mise en scène…, bref les deux artistes se complètent à merveille.

Locke & Key tome 6 planche 2

Avec « Alpha et Oméga » Joe Hill et Gabriel Rodriguez nous offrent un final grandiose qui met un terme à ce qui constitue sans doute aujourd’hui l’une des meilleures (si ce n’est LA meilleure) série de comics consacrée au fantastique. A ceux qui n’auraient pas encore fait connaissance avec la famille Locke et leur manoir de Lovecraft, je n’aurais qu’un conseil : courez-y, et vite !

Voir aussi : Tome 1 ; Tome 2 ; Tome 3 ; Tome 4 ; Tome 5

Autres critiques : Ptite Trolle (Lectures trollesques) et Yvan Tilleul (Sin City)