Lasser tome 3

Titre : Mystère en Atlantide
Cycle : Lasser, détective des dieux, tome 3
Auteurs : Sylvie Miller et Philippe Ward
Éditeur : Critic
Date de publication : 2014 (mars)

Synopsis : 1936. Le Caire. « Nom de Zeus ! » C’est ce que pourrait s’écrier Jean-Philippe Lasser lorsque le roi des dieux grecs vient l’engager pour retrouver l’Atlantide. Mais comment localiser un continent disparu depuis trois mille ans ? Les dieux eux-mêmes ignorent son emplacement ! Troquant sa panoplie de détective contre celle d’aventurier, Lasser se lance dans cette quête impossible. Dans son périple l’accompagnent un mystérieux professeur d’archéologie, un djinn malicieux, et un chat… qui déteste autant l’eau que lui. Ensemble, ils vont voyager hors de l’Égypte, à travers la Mare Nostrum. Et même au delà…

Note 4.0

-Vous devrez sans doute vous rendre en Crète pour les besoins de votre enquête.
-Je ne connais pas la Crète, ai-je objecté en espérant qu’il changerait d’avis. Et mon grec est déplorable. Pourquoi ne pas envoyer Hercule ? Ça lui ferait un travail de plus.
-Oseriez-vous décliner ma proposition Lasser ? C’est vous que je veux. Vous seul pouvez retrouver ce que je convoite.
J’ai capitulé. Il n’était plus temps de tergiverser. C’était toujours la même histoire : les dieux commandaient et les hommes obéissaient. Point final.
-Très bien, j’accepte l’affaire.
-Je n’en ai jamais douté, a t-il commenté avec un petit sourire suffisant.
-Au fait, je dois chercher quoi ?
-L’Atlantide.

Après avoir retrouvé le manuscrit perdu de Thot, déjoué les manigances du redoutable dieu Seth ou encore résolu le mystère de la disparition de la belle divinité grecque Aglaé, le moins que l’on puisse dire c’est que notre détective privé aurait bien mérité de savourer un peu de repos à siroter tranquillement son whisky au bar du Sheramon. Seulement quand on est le détective préféré des dieux, les vacances sont hélas souvent de courte durée… Voilà donc Jean-Philippe Lasser repartit pour de nouvelles aventures, cette fois pour le compte du dieu grec Zeus qui lui confit une mission de la plus haute importance : retrouver la légendaire Atlantide engloutie ! Et comme d’habitude dès qu’il est question des affaires des dieux, les choses ne tardent pas à se corser méchamment.. Sans surprise, on retrouve dans ce troisième volume tout ce qui avait fait le charme des précédents tomes : un univers uchronique original où les dieux antiques continuent d’être vénérés dans les années 1930 et se mêlent couramment des histoires des simples mortels, des personnages hauts-en-couleur et tous plus sympathiques les uns que les autres, un style dynamique, des dialogues percutant, de l’humour…, bref un véritable bonheur de lecture qui ravira sans aucun doute les amateurs d’histoire et de fantasy.

Si dans les précédents tomes, l’action se cantonnait essentiellement au territoire égyptien, Sylvie Miller et Philippe Ward nous font cette fois quitter le pays du Nil pour nous offrir une petite balade touristique le long de la « Mare Nostrum », autrement dit le bassin méditerranéen. De la Crète à la fameuse Atlantide en passant par quantité de petites îles grecques ou comptoirs phéniciens, c’est qu’on en voit du paysage en l’espace de ces quelques trois-cent pages ! Un dépaysement agréable qui maintient tout au long de la lecture l’intérêt du lecteur en éveil, d’autant plus que l’action est cette fois encore au rendez-vous. Au programme : tempêtes divines, passage à tabac en règle, amour, trahison… Bref, la routine pour ce cher Lasser qui demeure un protagoniste toujours aussi sympathique. En ce qui concerne ses acolytes, on pourrait quelque peu regretter la quasi absence de sa pétillante assistante, Fazimel, même si ce manque est atténué par le retour de certains des précédents partenaires de notre héros, qu’il s’agisse du djinn Amr, du capitaine Gabian, et surtout du félin divin Ouabou. Rien à dire non plus du côté de l’intrigue, le lecteur se laissant rapidement prendre au jeu : les rebondissements s’enchaînent efficacement et on sent bien le minutieux travail de recherche effectué par les deux auteurs dans un fort louable soucis de cohérence et de vraisemblance.

« Mystère en Atlantide » se révèle donc à nouveau être un excellent cru. Sylvie Miller et Philippe Ward forment décidément une équipe efficace et nous offrent une nouvelle aventure pleine de surprises qui vous fera passer un excellent moment. Et ce n’est pas fini, car un quatrième tome est d’ores et déjà en route, et devrait cette fois nous entraîner à nouveau hors du territoire égyptien pour nous dévoiler ce qu’il se passe du côté des divinités romaines. Inutile de vous dire que j’attends la suite avec impatience !

Voir aussi : Tome 1 ; Tome 2 ; Tome 4 ; La nouvelle « Voir Pompéi et mourir »

Autres critiques : Darkhawk (Les Mondes imaginaires) ; Gillossen (Elbakin) ; Lullaby (Les Histoires de Lullaby)