Thermae Romae tome 2

Titre : Thermae Romae
Cycle : Thermae Romae, tome 2
Auteur : Mari Yamazaki
Éditeur : Casterman
Date de publication : 2012

Synopsis : Les aventures thermales de Lucius se poursuivent sur les chapeaux de roue. Si l’’humour est toujours aussi présent (un orgueilleux citoyen romain pris pour un dieu japonais de la fertilité suite à un malentendu, puis enfermé dans l’’enclos aux crocodiles d’’un parc d’’attractions, ou encore terrifié mais excité par sa première glissade sur un toboggan aquatique) notre architecte semble être de plus en plus dépassé par les événements : devenir un proche de l’’empereur, s’’est s’’attirer l’’inimitié de gens puissants. Lucius va-t-il se retrouver au centre d’’un complot politique ?

Note 3.0

Jadis à Sparte on faisait subir un entraînement sévère aux enfants au motif que cela renforçait la puissance de la cité… Dans cette contrée-ci, on se sert peut-être de l’eau de source thermale pour leur inculquer la discipline. Dans quelle mesure la glissade sur de l’eau chaude peut-elle fortifier l’esprit ?

Vous aimez les mangas, l’Antiquité, la civilisation japonaise ? Alors plongez-vous sans tarder dans la lecture de « Thermae Romae », une série originale qui aura récemment eu le mérite de m’avoir initiée aux mangas japonnais. Il faut dire que l’histoire de ce Lucius Modestus est des plus inattendues : on ne voit pas tous les jours un architecte romain de l’époque d’Hadrien effectuer des voyages dans l’espace et le temps jusqu’à atterrir au Japon du XXIe siècle ! Une idée intéressante qui avait cela dit légèrement tendance à devenir lassante dans le premier tome qui tombait trop souvent dans la répétition. L’erreur est en partie corrigée dans ce second volume dans lequel Mari Yamazaki opte pour des thèmes plus variés tels que les rituels romains et japonais liés à la fertilité, les divinités antiques, les intrigues politiques concernant la succession de l’empereur Hadrien dont la santé commence à décliner…

De même, les découvertes effectuées par le héros concernant les thermes se font heureusement un peu plus originales. Car si dans le premier volume le protagoniste se trouvait confronté à des éléments totalement nouveaux pour lui, ce n’était pas vraiment le cas pour le lecteur. Or, l’auteur nous donne cette fois un aperçu d’autres détails liés à la culture du bain au Japon et qui paraîtront sans doute moins familiers aux lecteurs occidentaux (le « tour des bains » proposé par les thermes japonnais afin de maintenir à flot les établissements les plus vétustes, les « zoos aquatiques » pour crocodiles… ). Certaines découvertes restent pour leur part dans le domaine du connu mais ne manqueront pas d’amuser le lecteur une fois transposées dans le cadre de la Rome antique. Imaginez un peu les dignes et sévères membres du sénat s’initier aux toboggans aquatiques comme de vrais enfants !

Thermae Romae 2 planche

Il est également intéressant dans ce second volume de passer davantage de temps dans la ville même de Rome. L’occasion pour le lecteur d’en apprendre enfin davantage sur la vie quotidienne de l’époque ainsi que sur la vie privée du protagoniste : ses rapports avec sa femme, sa relation avec l’empereur et les proches de celui-ci… L’auteur s’est de toute évidence abondamment documentée sur la période et nous offre à chaque chapitre de croustillantes anecdotes que les amateurs d’histoire adoreront connaître ou reconnaître. Est aussi abordée pour la première fois la question des conséquences des changements apportés par Lucius sur les thermes romains « traditionnels » et, si la situation semble pour le moment apaisée, on se doute bien que ces excursions dans le futur finiront bien par avoir un retentissement bien plus grand pour l’avenir de l’Empire. Ce que tend d’ailleurs à prouver les dernières pages de l’ouvrage qui n’augurent rien de bon pour notre héros…

Un second album dans la droite lignée du précédent et qui a le mérite de corriger certaines des maladresses présentes dans le premier volume. Mari Yamazaki rend ici un bel hommage à ces deux civilisations qui semblent tant la passionner et qu’elle nous propose de découvrir de façon ludique. Me voilà impatiente de découvrir la suite des aventures de Lucius Modestus !

Voir aussi : Tome 1 ; Tome 3 ; Tome 4 ; Tome 5

Autres critiques : Miss Molko (Mes petits bonheurs)