Trone de fer 3 Bataille des rois

Titre : La bataille des rois (1ère partie de « A Clash of Kings »)
Cycle : Le Trône de Fer, tome 13 (A Song of Ice and Fire)
Auteur : George R. R. Martin
Éditeur : Pygmalion, puis J’ai Lu
Date de publication : 16 février 2000, puis 11 janvier 2002

Synopsis : Le roi Robert n’est plus, tout comme son ami Ned Stark, exécuté. La dynastie Baratheon n’aura duré qu’une génération, et la paix plusieurs fois centenaire du royaume des Sept Couronnes a volé en éclats : Joffrey, le bâtard illégitime, se terre dans la capitale ; les frères de Robert rallient des troupes à leurs bannières ; le fils Stark a levé son armée et crie vengeance ; des pirates razzient les côtes et des brigands pillent les campagnes… Des quatre monarques qui se disputent la dépouille du royaume, chacun est bien décidé à faire parler l’acier.

Note 4.0

Courage et folie sont cousins, du moins le prétend-on.

La Bataille des Rois. Rien qu’avec le titre et en connaissant les événements de la fin du tome 2, on se dit que Le Trône de Fer va encore nous envoyer du lourd. On ne se trompe pas : cette saga nous offre énormément rien que dans ce « petit » tome.

Quatre rois se dégagent parmi les seigneurs de Westeros, chacun avec sa région particulière, ses armées et son style de commandement propres. George R. R. Martin voit les choses en grand dès le début et c’est ce qu’on aime dans cette saga : du grand, du lourd, du fantastique !

Beaucoup vont regretter certains points de détail. Daenerys est beaucoup moins présente, c’est un fait, mais encore une fois il faut se plaindre aux éditeurs français qui démultiplient les tomes afin de vendre davantage… d’autres vont regretter la trop grande propension de l’auteur à parler politique, mais comment ne pas le faire quand le tome s’appelle La Bataille des Rois ! Car, en effet, Le Trône de Fer c’est ça aussi, mais c’est surtout ça ! De la politique, de la stratégie (encore que personnellement j’en voudrais encore davantage !), des intrigues, des coups bas (on était vraiment servis lors du tome 2), la vie en somme ! Et encore plus dans un monde médiéval-fantastique !

À noter, le personnage de Tyrion, si cher à l’auteur et on s’en bien compte au fil des pages, prend de plus en plus de consistance : il faut bien surveiller ses faits et gestes car son rôle est grandissant, ce qui est extrêmement plaisant et très important pour la suite…

Bref, ne pas passer à côté de La Bataille des Rois où le Trône de Fer est en jeu !

Voir aussi : Intégrale I ; Intégrale II ; Intégrale III ; Intégrale IV ; Tome 1 ; Tome 2 ; Tome 4 ; Tome 5 ; Tome 6 ; Tome 7 ; Tome 8 ; Tome 9 ; Tome 10 ; Tome 11 ; Tome 12 ; Tome 13 ; Tome 14 ; Tome 15