21041568_2013091910085449_jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre : 12 Years a Slave
Réalisateur : Steve McQueen
Acteurs : Chiwetel Ejiofor, Michael Fassbender, Lupita Niong’O, Benedict Cumberbatch, Brad Pitt, Paul Dano, Adepero Oduye, Paul Giamatti
Date de sortie française : 22 janvier 2014
Livre original : Douze ans d’esclavage, autobiographie de Solomon Northup

Note 5.0
 

Que dire d’autre ? Faites comme Solomon Northup sur l’affiche, courez-voir le film. Car Steve McQueen réalise un film tout bonnement magnifique et indispensable. Sans faux semblant, McQueen pointe l’une des hontes de l’histoire américaine : l’esclavage. Solomon va subir une injustice terrifiante : enlevé par des rabatteurs, lui, l’homme libre, va se retrouver esclave en Louisiane.

McQueen dans ses deux précédents films (Hunger et Shame) n’épargnait pas le spectateur (c’est pas le genre de la maison !) et avec « 12 years A Slave » le choc est une nouvelle fois frontal. Cette histoire vraie vous colle une boule au fond de la gorge et rend les paupières humides. L’esclavage montré, si je puis dire, dans son quotidien. Brimades, violences, humiliations, quand ce n’est la mort, tout est au bon vouloir du Maitre. Certaines scènes sont à la limite du supportable, mais il faut cela pour affronter la terrifiante vérité. Chaque peuple porte le fardeau de ses propres ignominies.

La force du film, outre la brillante mise en scène, vient bien évidemment des acteurs. La performance de Michael Fassbender en esclavagiste violent, pervers et manipulateur est tout simplement ahurissante. Son personnage à sa place au Panthéon des salauds. Quant à Solomon, interprété par Chiwetel Ejiofor, tout en retenue, en colère rentrée, il est d’une humanité bouleversante.

Le grand film de ce début d’année, indiscutablement.