Batman Anthologie

Titre : Batman Anthologie
Scénaristes : Bill Finger, Don Cameron, Ed Hamilton, John Broome, Gardner Fox, Dennis O’Neil, Archie Goodwin, Steve Englehart, Mike W. Barr, Peter Milligan, Chuck Dixon, Greg Rucka, Paul Dini, Peter J. Tomasi, Scott Snyder
Dessinateurs : Bob Kane, Jerry Robinson, Jack Burnley, Lew Sayre Schwartz, Dick Sprang, Carmine Infantino, Neal Adams, Alex Toth, Marshall Rogers, Frank Miller, Alan Davis, Tom Mandrake, Graham Nolan, Rick Burchett, John H. Williams III, Ardian Syaf, Greg Capullo
Editeur : Urban Comics (DC Anthologie)
Date de publication : 6 décembre 2013 (1939-2013 en VO chez DC Comics)

Synopsis : La légende du plus célèbre des héros de comics en vingt récits réalisés par ses plus grands auteurs. Bill Finger, Bob Kane, Frank Miller, Dennis O’Neil, Paul Dini, Neal Adams, et bien d’autres se retrouvent au sommaire de cette anthologie inédite. En conclusion de cet ouvrage, la première partie inédite de « Batman Année Zéro » par Scott Snyder et Greg Capullo !

Note 5.0

Robin en parlant de Batgirl : Nom d’une interférence ! Elle anéantit notre plan ! Et en plus… son humour est calamiteux !

Les anthologies de chez Urban Comics sont de l’or ! Après celles sur les principaux super-héros de l’univers DC Comics en général, puis sur Jack Kirby, et ensuite sur Superman, il en fallait bien une sur le fameux Chevalier Noir de Gotham, Batman.


Avec cette Batman Anthologie, ce n’est pas moins de vingt récits qui nous sont proposés, détaillant la chronologie du super-héros de Gotham, de 1939 à 2013 ! 75 ans d’aventures masquées en vingt histoires, il a été évidemment compliqué pour Urban Comics de trancher. Le choix s’est arrêté sur les épisodes suivants (c’est toujours important, que nous soyions complétistes ou non, de savoir ce que ces anthologies renferment) :
– « L’affaire du syndicat de la chimie » (Detective Comics #27, 1939)
– « La légende de Batman » (Detective Comics #33, 1939)
– « Robin, le garçon prodige » (Detective Comics #38, 1940)
– « Accidents intentionnels » (Detective Comics #83, 1944)
– « Le scoop du siècle » (Batman #49, 1948)
– « Le Batman de demain » (Detective Comics #216, 1955)
– « L’origine de l’équipe Superman – Batman » (World’s Finest Comics #94, 1958)
– « La menace du masque mystérieux » (Detective Comics #327, 1964)
– « Les débuts fracassants de Batgirl » (Detective Comics #359, 1967)
– « Le secret des sépultures vacantes » (Detective Comics #395, 1970)
– « La mort rôde dans les cieux » (Detective Comcs #442, 1974)
– « Ricochet de Deadshot » (Detective Comics #474, 1977)
– « On recherche : le Père Noël… mort ou vif » (DC Special Series #21, 1980)
– « Mon commencement, et ma probable fin » (Detective Comics #574, 1987)
– « Crise d’identité » (Detective Comics #633, 1991)
– « Permission de minuit » (Detective Comics #711, 1997)
– « Prendre l’air » (Detective Comics #757, 2001)
– « Les belles gens » (Detective Comics #821, 2006)
– « Batman Impossible » (Batman and Robin Annual #1, 2013)
– « L’An Zéro : Cité secrète, 1ère partie » (Batman #21, 2013)

Ces vingt histoires, plat de résistance à forte consistance, ne sont pas rééditées sans accompagnement. Chacune d’entre elles est replacée dans son contexte historique et éditorial ; l’éditeur fournit des mini-biographies de chaque auteur concerné, une présentation de l’écriture de l’arc concerné et une explication sur la progression de l’histoire des comics DC. Car en effet, cet ouvrage est divisé en cinq grands chapitres de la vie éditoriale de Batman : « Dynamique Duo » (1939 – 1950), « Croisé en cape » (1950 – 1970), « Créature de la nuit » (1970 – 1980), « Chevalier noir » (1980 – 2011), « Renaissance » (2011 – 2013) ; je donne les dates approximatives de manière purement informative. Cette plongée dans le Bat-verse est l’occasion de contempler tous les styles, de lire tous les grands auteurs sur ce personnage fétiche. Ici, on trouvera du Bill FInger, du Bob Kane, de l’Ed Hamilton, du Carmine Infantino, du Dennis O’Neil, du Neal Adams, du Frank Miller, du Peter Milligan, du Graham Nolan, du Greg Rucka, du Paul Dini, du J. H. Williams III, du Peter J. Tomasi, du Scott Snyder, du Greg Capullo et plusieurs autres encore. Du très beau monde et de la narration très différente pour plaire à tout le monde. L’intérêt n’est pas tant de voir toute la vie de Batman, mais bien d’aborder toutes les possibilités du personnage. Les styles sont très différents, les narrations varient considérablement, tout comme les graphismes. C’est une façon de balayer l’ensemble des histoires écrites pendant 75 ans, ce qui n’est déjà pas mal. Et ce processus a un énorme avantage : il permet autant aux novices qu’aux plus chevronnés des fans de la première heure d’avoir plaisir à lire cette anthologie. Le tout premier épisode ne trompe pas : tout s’y trouve déjà ! Autant le costume que l’origine de Bruce, son amitié avec le commissaire Gordon, l’importance de la ville où il agit ou même les produits chimiques qui « créeront » le Joker, tout est déjà à portée de mains en 1939, à nous de découvrir ce que tous ces auteurs en ont fait par la suite !

Quand un tel volume recèle une telle quantité d’informatives de qualité tout en parlant à tous les lecteurs possibles de comics, je ne me vois pas attribuer autre chose que cinq étoiles. Il reste, bien sûr, bien d’autres histoires à découvrir sur le Caped Crusader, mais Urban Comics a bien raison d’en garder pour plus tard.