Sortilège tome II

Titre : Sortilèges
Série : Sortilèges, livre II
Scénariste : Jean Dufaux
Dessinateur : José Luis Munuera
Éditeur : Dargaud
Date de publication : 2013

Synopsis : Dans ce deuxième tome de Sortilèges, Dufaux et Munuera marient les contraires : les ténèbres et la blancheur, Maldoror, le démon de haut rang et Blanche, la princesse courageuse, protectrice de son peuple. Tous deux ont été rejetés, bannis de leur royaume par leur propre famille. Mais leur union n’est pas que stratégique….

Note 3.5

Mais pour lutter contre vous, contre l’ennemi avec lequel vous avez pactisé, je reconnais que mes forces sont insuffisantes. Je me trouvais dans la lumière, la justice, la foi. Ce n’est pas assez. Il me faut chercher d’autres alliés, trouver en moi d’autres forces. Comprendre que je ne dois pas reculer devant le blasphème si je veux vaincre !

C’est un véritable plaisir de se replonger par le biais de ce second volume de « Sortilèges » dans le monde fantastique imaginé par Jean Dufaux, toujours en collaboration avec José Luis Munuera. On y retrouve la jeune reine d’Entremonde, Blanche, défaite sur le champ de bataille et trahie de tous les côtés, ainsi que le prince du monde d’En-Bas, lui aussi exilé et abandonné par les siens, tous deux bien décidés à reprendre ce qui leur appartient de droit. Difficile de ne pas être séduit par l’univers élaboré par les deux auteurs qui empruntent autant à la fantasy qu’à l’imaginaire médiéval ou encore aux contes de fées. Les clins d’œil à l’univers des contes, et notamment ici à « Alice au Pays des Merveilles », sont particulièrement appréciables, de la reine exigeant que son château soit repeint en rose aux potions rétrécissantes et grossissantes permettant de se faufiler dans un trou de serrure. Les graphismes pour leur part m’avaient déjà beaucoup séduite dans le premier album et retrouvent ici toute leur splendeur. Munuera n’a pas son pareil pour mettre en scène des décors flamboyants prompts à enflammer l’imagination et des personnages aux traits travaillés, expressifs et agréables.

Planche II 1

En ce qui concerne le rythme, si l’action est encore une fois au rendez-vous, ce second volume se concentre davantage sur l’évolution des personnalités de nos deux tourtereaux : Maldoror, seigneur des Enfers qui en vient à s’adoucir au contact de Blanche qui, pour sa part, se voit forcée de s’endurcir de plus en plus enfin de faire face aux nombreux ennemis qui s’opposent à son pouvoir. Au delà de cette évolution, il faut toutefois admettre que l’intrigue avance relativement peu, ce second album faisant davantage figure de tome de transition. La lecture s’effectue ainsi avec une déconcertante rapidité et peut donner naissance à un certain sentiment de frustration une fois la dernière page tournée tant on peine à croire qu’il s’agit là déjà de la fin du premier diptyque. Le mélange des registres, tour à tour graves, humoristiques, épiques ou tragiques, peut quant à lui parfois déstabiliser le lecteur, même si dans l’ensemble on se laisse facilement porter, aussi bien par le scénario que l’on sent parfaitement maîtrisé de Dufaux que par les superbes dessins de Munuera.

Planche II 2

Un second tome très réussi, dans la droite lignée du précédent, et qui laisse présager de futurs volumes captivants. C’est avec impatience que j’attends la suite des aventures de Blanche et Maldoror ainsi que de tous les personnages hauts en couleur qui peuplent ce récit. A lire !

Voir aussi : Livre 1 ; Livre 3 ; Livre 4