Soldat des brumes 2

Titre : Soldat des brumes, Intégrale II
Auteur : Gene Wolfe
Éditeur : Denoël (collection Lunes d’encre)
Date de publication : 2012

Synopsis : En 479 avant J.-C., un an après la célèbre bataille des Thermopyles, dans une Grèce magique où Athènes s’appelle Pensée et Sparte s’appelle Corde, erre un bien étrange amnésique. Blessé à la tête au cours d’une des sanglantes batailles de cette époque tourmentée, Latro a non seulement perdu le souvenir de son passé, mais aussi toute capacité de mémorisation. Chaque jour, il se réveille hors de tout contexte et n’a d’autre recours que de tenir son journal pour affronter l’éternel présent qu’est devenue son existence. Mais en contrepartie de cette infirmité qui l’oblige à un réapprentissage quotidien, Latro a hérité d’un don : celui de voir les êtres divins et surnaturels dont regorge la Grèce antique. Jusqu’où devra-t-il aller pour retrouver la mémoire, son nom et sa famille ?

Note 4.0

Il n’y a pas d’hommes ordinaires. Seulement des hommes considérés comme tels par les autres.

Seconde intégrale de l’œuvre de G. Wolfe« Soldat des Brumes » parue chez Lunes d’encre, « Soldat de Sidon » constitue la troisième et dernière partie du récit de Latro, mercenaire condamné par une déesse grecque à oublier chaque jour tous ses souvenirs et à voir les divinités arpentant le monde et invisibles aux autres mortels. Le récit se situe dans la continuité du précédent, on retrouve notre héros suivant la piste de son passé qui l’entraîne cette fois hors du territoire grec que l’on avait eu l’occasion de découvrir dans les deux premiers livres. C’est sur la côte nord-africaine que se déroule l’essentiel de l’action et plus spécifiquement dans une Égypte du Ve siècle avant JC revisitée avec toujours autant de talent par G. Wolfe. Ce troisième livre offre ainsi au lecteur un dépaysement bienvenu et des paysages beaucoup plus variés, des majestueux temples égyptiens au désert de Nubie en passant par les rives du Nil et ses villes cosmopolites…

On suit avec un égal plaisir les aventures de ce héros pour lequel il est difficile de ne pas se prendre d’affection. La galerie de nouveaux personnages qui font ici leur apparition est également à la hauteur, qu’il s’agisse de la danseuse Myt-ser’ou, de l’inquiétant magicien Sahuset, de la femme de cire Sabra…Comme précédemment notre héros est aussi amené à croiser la route des diverses divinités peuplant cette Égypte ancienne (Hator, Isis, Set…) et là encore il s’agit à mon sens des scènes les plus réussies du roman. Un seul regret peut-être, celui de ne pas véritablement voir la quête de Latro aboutir, laissant ainsi le protagoniste comme le lecteur avec toutes ses interrogations. « Soldat des Brumes » se révèle au final une œuvre remarquable démontrant une fois de plus tout l’étendu du talent de G. Wolfe dont l’érudition et l’imagination ont de quoi forcer l’admiration.

Voir aussi : Intégrale I