imagesCA9CDPI5

Titre : Canada
Auteur : Richard Ford
Éditeur : Editions de l’Olivier
Date de publication : 2013

Synopsis : Nous sommes à Great Falls, Montana, en 1960. Dell Parsons a 15 ans lorsque ses parents commettent un hold-up, avec le fol espoir de rembourser ainsi un créancier menaçant. Mais le braquage échoue, les parents sont arrêtés, et Dell a désormais le choix entre la fuite ou le placement dans un orphelinat. Il choisit de fuir, passe la frontière du Canada et se retrouve dans le Saskatchewan. Il est alors recueilli par un homme, Remlinger, qui fait de lui son apprenti et son factotum. Remlinger est un ‘libertarien ‘, adepte de la liberté individuelle intégrale, qui vit selon sa propre loi en organisant des chasses. Canada est le récit de ces années d’apprentissage au sein d’une nature magnifique, parmi des hommes pour qui seule compte la force brutale, comme le montre l’épisode final, d’une incroyable violence. Des années plus tard, Dell, qui est devenu professeur à l’Université, se souvient de ces années qui l’ont marqué à jamais.

Note 5.0

Dans ce monde, il y a deux sortes de gens, a dit Mildred. Oui, enfin, il y en a de toutes sortes. Mais au moins deux : ceux qui comprennent qu’on ne sait jamais; et puis ceux qui pensent qu’on sait toujours. Moi, j’appartiens au premier groupe, c’est plus sur.

Un frère et une sœur jumeaux prennent la tangente à quinze ans, après l’arrestation de leurs parents pour un hold-up. Tandis que Berner sa sœur fugue vers Détroit pour échapper à l‘orphelinat, Bev (le narrateur) lui suit le plan élaboré par sa mère, rejoindre le Canada pour retrouver un certain Arthur Remlinger, personnage intriguant et secret. Le choix de l’un et de l’autre les conduira bien loin de leur rêves, et l’insouciance de leur parents fera éclater à jamais la structure familiale. Comment se construire après un tel désastre ? Comment réussir sa vie quand les fondations se dérobent sous vos pieds ? C’est quand le bonheur? Richard Ford réussit une nouvelle fois un grand roman sur l’Amérique et son fameux rêve. Ford photographie avec une grande justesse la vie de ses compatriotes. En plus d’un sens narratif remarquable, sa description des lieux, des personnages, des évènements est une grande leçon de littérature. Et que dire des dernières pages simplement bouleversantes, sans verser une seule seconde dans le pathos de mauvais gout.

Ford est un auteur majeur, « Canada » en est une preuve magnifique.

Autres critiques : Mango (Lireatouva2)