9782800117911g1

Titre : L’héritier
Série : Largo Winch, tome 1
Scénariste : Jean Van Hamme
Dessinateur : Philippe Francq
Éditeur : Dupuis
Collection : Repérages
Date de publication : 1990

Synopsis : C’était l’un des hommes les plus riches du monde. Le jour où le vieux Nerio Winch disparaît, son cher Groupe W, conglomérat de multinationales, risque de disparaître avec lui. Les barons du Groupe s’inquiètent. Quand ils découvrent que le vieux Nerio dissimulait un fils adoptif, un certain Largo Winczlav, ils s’inquiètent encore un peu plus. Mais le Largo en question est loin de se douter du destin qui l’attend. Son souci du moment, c’est plutôt de s’évader de la prison d’Istanbul où il est enfermé pour meurtre…

big_4

Moralité : on peut être fort comme un Turc et con comme un balai, il n’y a pas de contradiction.

Premier tome de la série Largo Winch, L’Héritier sert véritablement d’introduction à une saga riche en rebondissements, en intrigues et, depuis, en reconnaissances médiatiques.

 

N’ayant que de très légères connaissances de l’univers de Largo Winch, je ne m’attendais à rien de précis en découvrant ce premier tome, et je suis plutôt content de ce que j’y ai trouvé.

De l’action, de l’humour, de l’intrigue, ce « western financier » commence fort avec un meurtre, une fausse accusation, un adopté-héritier qui fait son apparition. Jean Van Hamme nous gâte au niveau du scénario. Non content de nous plonger avidement dans le monde cruel et criminel des affaires, des finances, on découvre avec intérêt, et dans la lignée de la série « XIII », un héros souvent solitaire, qui sait manier armes et arts martiaux et qui, surtout, a comme don particulier de savoir se faire des ennemis en toute circonstance ! C’est d’ailleurs ce qui fait le piment du récit.

Le dessin de Philippe Francq n’est pas en reste, même si je trouve le trait et la couleur un peu pâlots. Le dessin a peut-être un peu vieux, surtout à côté de certaines planches hyper-colorées qui sortent en ce moment.

 

Un premier tome captivant de bout en bout donc, un peu court pour le coup, et qui sert de petit prologue pour l’ensemble de la série, car l’intérêt sera d’autant plus attisé quand Largo Winch sera à la tête du groupe W…